Statistiques : les oméga-3 préviennent-ils l’apparition des troubles psychiatriques ?

En résumé : une supplémentation en oméga 3 permettrait de prévenir l’apparition de la schizophrénie chez les personnes à risques, selon une étude.

Détails essentiels :

  • L’échantillon se compose de 47 volontaires.
  • Les volontaires ont ensuite été suivis pendant 7 ans. Durant cette période, 40 % des jeunes ayant reçu un placebo ont développé une schizophrénie contre seulement 10 % pour le groupe supplémenté.

Comme trop souvent, un autre détail essentiel est manquant dans ce genre d’études publiées par la presse grand public : l’indice de confiance (généralement de 95%), et les données montrant que le résultat est significatif (avec le paramètre p-value).

Une formule permet de savoir le nombre minimum nécessaire de volontaires pour considérer que l’étude statistique n’est pas biaisée.

 

  • n = t² * p * (1 – p) / m²
  • n = nombre de volontaires (taille minimale de l’échantillon). Ici, valeur à calculer.
  • t = niveau de confiance (souvent 95%, ici paramétré comme coefficient valant 1,96).
  • p = probabilité de réalisation de l’événement (ici 5/47, pour l’échantillon témoin).
  • m = marge d’erreur (ici à 5%, soit 0,05).

 

On trouve alors :  n= 146. On peut conclure qu’un échantillon de 47 personnes volontaires est trop faible, l’étude peut être biaisée. Un résultat jugé significatif peut ne pas l’être si la taille de l’échantillon est trop faible… Il aurait fallu au moins 146 volontaires pour réaliser cette étude.

Les huiles Oméga, c’est à la mode en ce moment, encore un nouveau produit marketing. Ce qu’on entend moins souvent dire, c’est que l’excès de ces omégas est mauvais pour la santé… Voir ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Om%C3%A9ga-3

 

Ce présent article ici va sûrement intéresser Cédric.   😉

 

Paragraphe additionnel :

Tiens, pour enfoncer le clou, on va faire le test du Khi carré : supposons qu’il y avait un groupe de 47 personnes recevant le placebo, et un groupe de 47 personnes recevant les oméga 3.

Donc, selon les données connues : environ 19 personnes sur 47 développèrent un trouble mental suite au placebo, tandis que 5 environ sur 47 développèrent ce même trouble en prenant des omégas 3.

Est-ce significatif pour autant quand on constate une différence ?

C’est ce que le Khi 2 permet de vérifier :

  • X² = ((4.7 – 18,8)²/18,8) + ((42,3 – 28,2)/28,2) = 17,625

Ainsi la valeur du X² vaut 17,625. Avec un degré de liberté égal à 1.

On doit consulter cette table pour trouver la p-value :

khi2

Ne pas tenir compte du surlignage en rouge.

On cherche la valeur 17,625 sur la première ligne, et on voit que ça correspond à une p-value inférieure à 0,001. Ce qui révèle clairement que le résultat de l’étude est très significatif. Rien d’étonnant quand on sait que l’étude est biaisée…

Avec un échantillon statistique de taille trop faible, on peut être amené à des découvertes qui n’en sont pas.

 

En ce moment, Internet est désert… Y a quelqu’un ? L’écho résonne comme dans une pièce vide. Ah mais ouiii, ils sont peut-être tous internés à l’asile psychiatrique… Lol.   

iconlol

John Philip C. Manson