A propos de ce blog

Dans ce blog, l’auteur ne prétend absolument pas détenir la science infuse, ni détenir une quelconque vérité absolue. Surtout pas !!!

L’objet de ce blog est le doute. Le doute non pas pour nier ou rejeter (et moins encore pour nuire), mais le doute pour remettre en question ce que l’on croyait établi. Le doute pour seule garantie, en prenant soin de vérifier ce qui peut être vérifiable. L’esprit critique est une démarche nécessaire quand on s’aventure dans le domaine des sciences.

Le web comme la presse contiennent fréquemment des erreurs, notamment au niveau des données quantitatives quand les sujets sont connexes aux sciences. Les experts (amateurs ou chevronnés) sont toujours faillibles. L’erreur est humaine. L’auteur de ce blog n’échappe pas lui-même à cette réalité.

Le présent blog ne prétend pas à la connaissance, mais promeut le doute et l’ignorance comme principe de base, à travers l’analyse de diverses choses que beaucoup de gens considèrent aveuglément comme vraies… Ce blog s’inspire de l’adage de Socrate : « Je sais que je ne sais rien ». Savoir est plutôt une attitude subjective. La remise en question des savoirs est plus saine que la crédulité conformiste que les médias s’efforcent d’entretenir.

On ne connaît un sujet que si l’on y a appliqué une analyse critique. Tandis que croire tout ce que l’on lit n’est pas vraiment savoir lire.

Vive la science, à travers la joie de découvrir et de s’étonner, et aussi à travers le scepticisme comme hygiène de l’esprit. En science, on apprend comme l’on peut aussi s’égarer si on néglige le recul critique…

Pour résumer de façon concise le but de mon blog, voici une citation :

  • « La démarche scientifique ne peut commencer que par un scepticisme initial sur les faits. On ne doute pas par refus de croire, mais par désir de savoir. On doute pour pouvoir faire la différence entre ce qu’on voudrait qui soit vrai et ce qui est effectivement vrai. On doute parce qu’on sait que tout n’est pas possible. Sans un minimum de doute, on ne peut pas espérer trouver la vérité, ni avec la science, ni autrement »   (Cyrille Barrette – « Aux racines de la science » – page 54)

 

                                                           John Philip C. Manson, le 1er décembre 2014.

 

Publicités