Le fiasco de la plus grande route solaire du monde

 

Si l’on était cohérent, on aurait d’abord calculé la fiabilité et la viabilité du projet avant même de le financer et le construire…

 

Publicités

Former à l’esprit critique, oui mais…

Selon le synopsis d’un documentaire TV, une prof veut forger des esprits critiques chez des élèves qui préparent leur bac. Mais le problème ici est l’utilisation de la sophrologie, une discipline alternative qui n’est ni définie ni reconnue dans le cadre du code de la santé publique.

La littérature scientifique portant sur la sophrologie a mis en évidence la pauvreté des études cliniques sur ce sujet, et l’absence d’effet positif avéré. Les «recherches» sur la sophrologie sont principalement le fruit de praticiens désirant promouvoir leur discipline par des études non-scientifiques, publiées généralement en marge des canaux scientifiques (les fake news «scientifiques», ça existe, hélas, et ça pullule), mais régulièrement brandies comme arguments par les sophrologues et ses partisans. On peut dire en évidence le fait que la sophrologie est aujourd’hui une tradition principalement française, quasiment inexistante dans les autres pays. La sophrologie est une pseudo-science et une pseudo-médecine.

Le métier de sophrologue n’est pas réglementé et son exercice est libre en France (« accessible sans diplôme particulier » selon la fiche Rome K1103 de Pôle Emploi). Il est bien de rappeler que ce genre de praticien ne peut légalement procéder à aucun acte médical, tel que le diagnostic, la thérapie ou la prescription de médicaments, et encourt le cas échéant des poursuites pour exercice illégal de la médecine. L’utilisation de la sophrologie par des médecins contrevient selon un rapport de l’Assemblée Nationale au code de déontologie médicale.

Concernant le concours d’éloquence : savoir bien parler en public est un atout, à condition que les arguments exprimés avec un vocabulaire suffisamment riche suivent une démarche rationnelle et objectivement étayée, condition essentielle pour se questionner utilement sur le monde qui nous entoure (aussi bien dans le domaine des sciences que dans le domaine des faits de société ou celui de la politique).

Apprendre à prendre confiance en soi pour être éloquent en public et participer à des débats, c’est dompter efficacement la timidité ou réduire peu à peu l’inexpérience de l’art oratoire. Mais ce n’est pas avec des moyens pseudo-scientifiques comme la sophrologie que l’on atteindra efficacement ce but…

Plutôt que me réjouir, avoir lu le synopsis de ce documentaire suscite mon inquiétude. Mêler le vrai et le faux (ici par l’infiltration de la sophrologie comme méthode) peut être plus dangereux que le faux. Dans le contexte de l’esprit critique, la première question à se poser est : «est-ce que la sophrologie a des bases scientifiquement étayées ?». Cette question est pourtant essentielle si on veut prétendre développer un environnement sain et basé sur la raison et l’esprit critique.

Vouloir forger des esprits critiques tout en promouvant la sophrologie est un paradoxe, une contradiction. Cela crée un certain malaise. C’est comme vouloir faire de l’astrologie «scientifique» (ou de la physiognomonie «scientifique») alors qu’elle n’a absolument rien de scientifique. Je ne comprends pas…

 

John Philip C. Manson, le 19 février 2019

Comment détecter un faux profil / How to spot a fake profile

Voici un sujet plus léger, loin des articles scientifiques, mais dont la démarche reste rationnelle et scientifique : comment détecter un faux profil dans un site de rencontre / how to spot a fake profile in a meeting website.

 

Critères de suspicion :

  • Quand la photo présente une personne sensiblement plus belle que la moyenne, c’est louche (mais il peut arriver que la personne soit réellement belle et que ce soit vraiment elle). La photo proviendrait probablement d’internet : avec le navigateur Chrome, faites un clic droit puis «recherche une image sur Google», et vous verrez rapidement s’il s’agit d’une photo volée et usurpée, et le cas échéant l’image sera présente sur d’autres sites web.
  • S’il n’y a qu’une seule photo, souvent c’est mauvais signe. Méfiance confirmée si vous demandez à la personne de se prendre elle-même en photo en tirant la langue par exemple (pour un test), et qu’elle refuse fermement alors que ce test est facile à réaliser quand le profil est authentique.
  • Astuce de hackeur : récupérez la photo du profil en la téléchargeant, puis éditez ensuite celle-ci avec un éditeur hexadécimal gratuit (comme le logiciel HxD Hex Editor, disponible sur http://www.01net.com/telecharger/) puis examinez les métadonnées internes de la photo éditée. Si la photo a été volée à un photographe professionnel, alors attendez-vous à apercevoir les mentions de copyright du photographe. Si c’est le cas, alors c’est bien une photo volée et usurpée, c’est sûr et certain à 100%. En plus, ce vol est illégal : c’est une photo contrefaite. Dans un tel cas, vous pourriez être tenté de dénoncer le fautif au photographe identifié, juste pour faire chier le voleur de photo.  😉
  • Examinez aussi l’arrière-plan dans les photos, il y a parfois des indices sur le lieu (drapeau national, ou site touristique connu). Mais ces indices sont secondaires.
  • Dans un faux profil, il arrive que l’âge déclaré par la personne est assez différent que l’âge apparent (plus jeune) sur la photo. Là aussi, méfiance…
  •  Fréquemment, la description dans un faux profil est bourrée de fautes d’orthographe, et est fréquemment courte, voire même absente. Si la personne n’est pas française, il est assez courant de ne pas apercevoir des signes typiques, comme l’apostrophe par exemple.
  • Si la personne refuse de donner son numéro de téléphone ou de donner son pseudo de compte dans les réseaux sociaux, c’est louche. C’est louche évidemment aussi si la personne refuse de vous rencontrer en vrai.
  • Un faux profil a très souvent une date d’inscription récente.
  • Évitez de donner vos photos personnelles à des personnes inconnues sur internet, car vos photos pourraient se faire usurper…

 

Quelles sont les motivations des créateurs de faux profils dans les sites de rencontre ?

  • Cas n°1 : La personne enjolive la réalité, en mentant par des affirmations ou par des omissions. C’est une façon de se revaloriser aux yeux d’autrui, mais c’est malhonnête et ça tue finalement la confiance. Il paraîtrait que deux tiers des personnes enjolivent plus ou moins leur profil dans les réseaux sociaux… Pffff, ces gens sont superficiels…
  • Cas n°2 : La personne est un escroc dont le but est de soutirer de l’argent à ses victimes. Parfois il s’agit même d’escroquerie sentimentale, un abus de confiance. Parfois il s’agit de chantage.
  • Cas n°3 : Pire encore, je soupçonne certains sites de rencontre d’utiliser des algorithmes automatiques assez sophistiqués qui créent de faux profils à la volée (dont le pseudo contient souvent des chiffres à la fin du nom) et qui génèrent de pseudo-conversations : «Salut ça va ??», afin que les vrais inscrits appâtés tombent dans le panneau et finissent par acheter un abonnement premium… Là aussi, le procédé est malhonnête…

 

D’années en années, la situation empire… Et il n’y a pas que les sites de rencontre, il y a également les réseaux professionnels et les logiciels de messagerie instantanée (avec ou sans webcam) qui sont touchés par le phénomène de faux profils.

Personnellement, les sites de rencontre j’en suis dégoûté… Mais au moins j’ai découvert leurs combines…

 

© 2018 – John Philip C. Manson

 

La rougeole peut être mortelle… quand on n’est pas vacciné

On peut mourir de la rougeole. Sans la vaccination, et notamment dans les pays en voie de développement, le taux de mortalité de la rougeole se situe 3 et 15%, et peut atteindre jusqu’à 20% chez les personnes plus vulnérables.

Ainsi, en France, un jeune de 26 ans est mort de la rougeole, une femme de 32 ans aussi, et un autre de 17 ans est entre la vie et la mort. Ce sont des antivacs (ou antivax) ? Non, juste des immunodéprimés contaminés par des proches non vaccinés.

Comme toujours, ce ne sont pas ceux qui font les conneries qui subissent les conséquences…

 

A quoi est due la baisse significative des maladies infectieuses en France, selon vous ? Un miracle ?

  • Evolution du taux de mortalité par la rougeole en France :

 

  • Evolution du taux de mortalité par la grippe en France (échelle logarithmique) :

 

LA ROUGEOLE N’EST PAS BÉNIGNE

Ce sont les complications de la rougeole qui peuvent être mortelles, telles qu’infection respiratoire aiguë, diarrhées, déshydratation, ou encéphalite (inflammation du cerveau) en sont généralement la cause. Sans la vaccination, la rougeole n’est pas une maladie bénigne.

Quels arguments peut-on avoir contre les vaccins ?

Un risque accru de SGB (syndrome de Guillain-Barré) est relevé après des cas (rares) de vaccination antigrippale.
Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) ou de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. Son taux d’incidence est d’environ 1 cas pour 100 000 vaccinations.

On a vu par exemple que le taux de mortalité de la rougeole en l’absence de vaccination ocille entre 3% et 20% (soit 3000 à 20000 cas pour 100 000).

  • Par conséquent, il est entre 3000 à 20000 fois plus risqué de périr de la rougeole quand on n’est pas vacciné que d’être victime du syndrome de Guillain-Barré quand on a été vacciné…

Mieux vaut alors préférer la vaccination que l’absence de vaccination. Faites vous vacciner !

Vous craignez notamment l’aluminium comme adjuvant dans les vaccins ? Pire, dans l’eau du robinet que vous buvez, il y en a davantage : l’aluminium dans l’eau du robinet c’est pire. Mais il y a bien plus grave : ne pas se faire vacciner.

Est-ce vrai que l’aluminium des vaccins prédispose aux allergies et aux maladies auto-immunes ?
Non. On trouve certes quelques observations allant dans ce sens (SGB). Mais les études dessinées de façon à contrôler les nombreux facteurs confondants potentiels montrent que les vaccins en général, et ceux contenant de l’aluminium en particulier, n’augmentent pas le risque d’allergie ni celui de maladies auto-immunes.

Les arguments contre les vaccins sont caducs.

Prenez le temps de calculer sur les quantités et les statistiques, et y réfléchir…

 

 

 

John Philip C. Manson

Des incendies de forêt dus au réchauffement climatique ?

 

Un rare feu de forêt a touché samedi après-midi la forêt de Saint-Amand dans le département du Nord, brûlant cinq hectares de végétation.

Mais quelqu’un a osé affirmer que cet d’incendie est causé par le réchauffement climatique.

Je cite : « Avec le réchauffement climatique, les feux de forêt sont en train de monter sur le territoire : avant c’était une spécificité du bassin méditerranéen et de Bordeaux », « Depuis une dizaine d’années, des feux de forêts commencent à devenir important en Bretagne et dans le Centre, nous on est de temps en temps confronté à ce type d’intervention qui demande une formation spécifique. »

Je fronce les sourcils… Le réchauffement climatique s’étale sur des décennies voire des siècles, il n’est pas un changement instantané.

J’examine alors le bulletin météo du samedi 12 mai 2018 de l’après-midi :

Dans le Nord, au moment de l’incendie, la température maximum n’est que de 19°C, et en plus, il pleuvait… Trop froid pour provoquer un départ naturel d’incendie. Il est cependant possible que la forêt ait connu une sécheresse prolongée avant la survenue des précipitations le jour J mais les conditions thermiques et hygrométriques n’étaient pas propices à l’inflammation naturelle spontanée du bois. Le risque d’incendie de forêt est accru au-delà d’une température locale de 30°C, et un vent fort aggrave l’incendie. Mais là ces conditions n’étaient pas réunies (19°C, vent faible de 11 km/h).

A t-on pris en compte d’autres causes d’incendie plus crédibles ? Comme la foudre, ou les négligences (une cigarette jetée dans la forêt, ou le brûlage d’ordures déposées, ou un barbecue et campement illicites en forêt, par exemple) ou l’incendie criminel (pyromanie), ou bien les feux agricoles ? En effet, la piste humaine est plus crédible : cette forêt est très prisée des Nordistes le week-end, dans une région fortement urbanisée. Mais attribuer l’incendie directement et systématiquement au réchauffement climatique, ce n’est pas convainquant.

Un incendie causé par le réchauffement climatique ? Le réchauffement climatique augmente certes la probabilité de sécheresse, avec des départs possibles d’incendie naturels par temps très chaud et venteux, ce qui n’est pas du tout le cas là. On nous prend clairement pour des imbéciles…

 

 

 

 

 

© 2018 John Philip C. Manson

 

Générateur de nombres premiers

Il est impossible de ne générer que des nombres premiers au moyen d’un polynôme.
Mais il existe parfois des algorithmes qui donnent un coup de pouce.

Depuis longtemps, je m’intéresse à la découverte des nombres premiers, et j’ai mis au point le 9 janvier 2018 un algorithme intéressant.

  • Soient a, b, c, d, e des nombres premiers supérieurs à 2, donc tous impairs.
  • Alors lorsque ces nombres premiers sont inférieurs à 100, je trouve un nombre ((a*b*c)² – (d*e)²) – 1 qui a une probabilité 7 fois supérieure d’être un nombre premier par rapport à la proportion naturelle 1 / ln (((a*b*c)² – (d*e)²) – 1).
  • Je n’ai pas encore testé pour de plus grands nombres générés.

 

Exemple, je pose :

  • b = 67
  • c = 97
  • d = 13
  • e = 61
  • a = entre 3 inclus et 97 inclus, soit 25 nombres premiers à tester l’un après l’autre.

 

Sur 25 nombres générés par ce calcul, j’obtiens 7 assez grands nombres qui sont premiers !

  • ((7*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 2 068 984 199 est premier
  • ((17*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 12 205 864 439 est premier
  • ((19*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 15 246 928 511 est premier
  • ((23*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 22 342 744 679 est premier
  • ((31*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 40 589 129 111 est premier
  • ((47*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 93 300 906 359 est premier
  • ((89*67*97)² – (13*61)²) – 1 = 334 558 656 071 est premier

Normalement j’aurais dû avoir environ 4% de chance de tomber par hasard sur un nombre premier de 11 chiffres, mais là ça arrive à 28% avec le générateur. Bizarre, non ? Il faudrait explorer ça en profondeur.

Quel est le QI le plus élevé possible actuellement ?

Quel est le QI le plus élevé possible actuellement ?

  • Selon l’échelle de Wechsler, et par calcul, le QI le plus élevé possible actuellement est de 195.

Une seule personne sur 7 milliards possède un tel QI.

 

  • Selon l’échelle de Cattell, et par calcul, le QI maximum parmi la population mondiale actuelle vaut 252. Il vaut 195 dans l’échelle de Wechsler, comme on l’a dit.

Si les médias évoquaient éventuellement des QI au-delà de cette limite absolue, ça serait une méconnaissance du sujet…