L’ADN peut-il conserver l’information à long terme ?

L’article en lien ci-dessus est en contradiction avec cet article : http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/genetique-demi-vie-adn-parle-dinosaures-ne-reviendront-pas-41796/

Comment l’ADN pourrait-il conserver de l’information pendant un million d’années en sachant que sa demie-vie est d’environ 521 années ? En effet, avec une devie-vie de 521 ans, la dégradation de l’ADN est totale bien avant le délai d’un million d’années !

  • Après environ 6 ans et demi après la mort de l’organisme, il ne reste plus que 1% de l’ADN depuis l’instant zéro.
  • Et en prenant l’exemple de la bactérie E. Coli, cette bactérie a 4288 gènes identifiés : avec la dégradation de son code génétique, cette bactérie ne conserve plus qu’un seul gène identifiable après un temps de seulement 12 ans !

Je doute fortement de l’efficacité de l’ADN pour conserver durablement l’information…

J’illustre par un exemple concret : actuellement, mon blog contient 7 454 681 octets d’information (je viens de faire un backup en format XML). Maintenant, supposons que ce format XML stocke son contenu sous forme d’information mémorisée dans l’ADN. Alors cet ADN se dégrade de moitié tous les 521 ans. Conséquence : toute l’information contenu dans mon blog, stockée dans l’ADN finit par disparaître complètement au bout de 23 ans. Je trouve que les bandes magnétiques sont plus efficaces pour conserver l’information…

 

© 2015 John Philip C. Manson

 

 

Une éclipse solaire met en péril le système électrique ?

Encore une catastrophe bidon pondue par le journalisme.

Une éclipse de soleil peut-elle nuire à la production d’électricité d’origine photovoltaïque ?

Sachant que le diamètre angulaire du soleil est d’environ 32 minute d’arc (0,533°), et que la lune effectue une orbite de 360° en environ 28 jours (en période synodique), alors la lune occultera le soleil pour une durée inférieure à une heure pour toute la durée d’une éclipse solaire. Une éclipse solaire totale ne dure qu’environ 2 minutes.

Concrètement, une heure ça représente environ 11 à 18 watts d’électricité en défaut, pour chaque mètre carré de panneau solaire, soit une quantité en défaut de 0,01 à 0,02 kWh par mètre carré de panneau solaire… Et encore moindre si l’on évoque 2 minutes au lieu d’un maximum d’une heure.

Il existe bien plus préoccupant que les éclipses solaires.

  • La nuit, les panneaux solaires sont inactifs. C’est fréquent : ça arrive chaque nuit. Les éclipses solaires sont plus rares.
  • Les jours de neige, les panneaux sont inactifs.
  • Les jours nuageux et/ou pluvieux, les panneaux sont inactifs.
  • Aux latitudes entre le pôle terrestre et les régions tempérées, les panneaux solaires ne sont pas rentables par rapports aux zones tropicales et équatoriales.

Mais j’ai la preuve que les craintes concernant le photovoltaïque à cause d’une éclipse, c’est une énorme connerie !

En effet, le 20 mars 2015, l’éclipse solaire sera vue comme totale et partielle dans des lieux où il n’existe aucun panneau solaire : le sud du Groenland, la Mer du Nord, et l’Océan Arctique ! L’éclipse solaire ne sera pas du tout visible en dehors de cette zone géographique.

sun-eclipse

 

 

Si tous les cons volaient dans le ciel, il ferait nuit, et la filière photovoltaïque tomberait en panne…

iconlol

© 2015 John Philip C. Manson

 

Un «monstrueux» trou noir découvert

Je cite l’article : « Elément encore mal connu des astrophysiciens, le trou noir est une concentration de masse qui est si compacte que sa force gravitationnelle est faible. »

Gravitation faible ? Bien au contraire ! Avec 12 milliards de fois la masse du soleil, ce trou noir représente une masse de 2,4×10⁴⁰ kg (soit 2400 milliards de milliards de milliards de tonnes)… Et cela correspond à un rayon de Scharzschild (horizon des événements) de 35,6 milliards de km. L’accélération de la pesanteur au niveau de l’horizon du trou noir est d’environ 1277 m/s² (~ 129 fois celle à la surface de la Terre).

Bref, c’est un des trous noirs les plus massivement monstrueux connus…

Comme moi, des internautes s’étaient aperçus aussi de cette erreur et l’ont exprimé dans leur commentaire sur le site 20minutes. Malgré le signalement, l’article n’a toujours pas été réédité pour être corrigé… Pourquoi cette négligence ?

 

© 2015 John Philip C. Manson

 

 

 

Un océan à 640 km de profondeur sous terre ?

Voici le sujet d’étude aujourd’hui :

fb

Un océan gigantesque à 640 km sous la surface terrestre ?

L’image d’artiste ci-dessus est trompeuse : elle suggère un océan souterrain à l’état liquide et à température fraîche ambiante comme dans les grottes du Périgord où l’eau y avait creusé des cavités en rongeant le calcaire… On se croirait plongé dans le célèbre roman de Jules Verne, « Voyage au centre de la Terre ».

Mais si l’on accepte l’hypothèse pour vraie, compte tenu que celle-ci est émise par l’université Northwestern, aux Etats-Unis, voici ce qui est crédible :

  • L’eau, si elle existe à 640 km de profondeur, est soumise à une température supérieure à 1300 °C et à une pression de plusieurs dizaines de milliers de fois la pression atmosphérique standard. D’après la diagramme du point triple de l’eau, l’eau à cette profondeur serait à l’état liquide à cause de la pression énorme.
  • Mais compte tenu des conditions thermiques et de pression et des conditions chimiques, la ringwoodite présente à cette profondeur est une forme polymorphe de l’olivine qui est stable à température et pression élevées, conditions qui existent dans le manteau terrestre à une profondeur variant de 525 km à 660 km. Ce minéral enferme des molécules d’eau sous la forme d’anions hydroxyde (OH-). Selon certains indices, le manteau terrestre comprendrait donc d’immenses quantités d’eau à une profondeur variant de 410 km à 660 km. La quantité d’eau contenue dans l’ensemble de ces minéraux serait supérieure à celle de tous les océans et mers à la surface de la Terre. Mais il s’agit de la forme d’ions hydroxyde, et non majoritairement sous forme d’eau moléculaire H2O. Un océan souterrain ? Non il ne s’agit pas d’une poche de réservoir d’eau liquide, la roche y est omniprésente. Aucune forme de vie évoluée ne peut s’y développer, les roches occupent tout l’espace disponible…

Un volume d’eau équivalent à 3 fois le volume des océans de la surface terrestre, cela correspond à une épaisseur d’eau uniforme de 30 km, à une profondeur de 640 km.

© 2015 John Philip C. Manson

Souvenirs et généalogie

Je cite : « Les scientifiques ont trouvé que les souvenirs peuvent être transmis à travers les générations dans notre ADN ».

Faux, car la psychogénéalogie est de la pseudo-science. L’origine de la psychogénéalogie provient de la psychanalyse qui est aussi une pseudo-science.

Les souvenirs ne sont pas transmissibles génétiquement. Après 40 ans d’existence, la psychogénéalogie n’a pas fait la preuve de son efficacité, et que les seuls arguments avancés sont des témoignages informels.

 

© 2015 John Philip C. Manson

 

Bris de verre et vitesse du son

Je cite : « Quand le verre se brise les fissures se déplacent à une vitesse de 5 000 km/h« 

 

Je pense que le bris de verre se propage à la vitesse du son du verre.

La vitesse du son du verre est de 5300 mètres par seconde (et non pas en kilomètres par heure, ce qui est très différent).

 

© 2015 John Philip C. Manson

 

Mois de naissance et serial killers

Je cite : « Une recherche a montré que la majorité des tueurs en série sont nés en novembre ».

Je ne sais pas d’où provient cette info, mais elle est fausse.

Sur l’affiche de l’article, j’ai reconnu 3 hommes sur les 4 : à gauche c’est Andreï Tchikatilo (né en octobre), en haut au milieu c’est Jeffrey Dahmer (né en mai), et en haut à droite c’est Albert Fish (né en mai).

Une recherche sur Wikipedia effectuée sur 29 tueurs en série a conduit au résultat suivant :

  • 1 tueur est né en janvier
  • 5 tueurs sont nés en février
  • 1 tueur est né en mars
  • 8 tueurs sont nés en avril
  • 2 tueurs sont nés en mai
  • 3 tueurs sont nés en juin
  • aucun n’est né en juillet
  • 2 tueurs sont nés en août
  • aucun n’est né en septembre
  • 3 tueurs sont nés en octobre
  • 1 tueur est né en novembre
  • 3 tueurs sont nés en décembre

Je dirais plutôt que sur 29 tueurs, les naissances les plus fréquentes ont lieu en avril, mais pas en novembre.

Cependant, j’ai fait une recherche sur tous les tueurs en série recensés sur Wikipedia. Voici le résultat ci-dessous, avec le nombre d’occurrences pour chaque mois de naissance.

  • janvier : 475
  • février : 428
  • mars : 420
  • avril : 397
  • mai : 409
  • juin : 414
  • juillet : 386
  • août : 418
  • septembre : 408
  • octobre : 401
  • novembre : 443
  • décembre : 428

Il semble évident que les mois soient équiprobables. Rien n’atteste que des tueurs en série puissent naître lors d’un mois préférentiel…

 

© 2015 John Philip C. Manson