Seules les personnes avec un QI de 140 peuvent résoudre ce calcul ? Vraiment ?

 

Je cite ladite page : « Quel est le dernier numéro de cette suite mathématique? Vous souvenez-vous bien de vos cours de mathématique de l’école élémentaire ? »

L’école élémentaire ? Sérieux ? Les séries arithmétiques et les séries géométriques sont étudiées en classe de première, au lycée. Ce n’est pas un niveau élémentaire, mais c’est toutefois largement à la portée d’un jeune de 17 ans.

Faudrait-il avoir un QI de 140 pour résoudre ce défi mathématique ? J’en doute, puisque comme je l’ai dit, c’est un sujet étudié par les lycéens, à la portée de tous les lycéens.

Je cite encore la page : « Depuis que ce petit défi mathématique a été proposé sur internet, seulement 1 personne sur 30 a été capable de trouver la solution, seule et rapidement. »

Là encore, je suis sceptique. Le défi ne pose portant aucune difficulté d’analyse.

Je donne des précisions : il s’agit d’une suite arithmétique dont la raison n’est pas constante mais de croissance linéaire. La série est de la forme Un = n² – 4.

En programmation informatique, au lieu d’utiliser la fonction Un = n² – 4, on peut aussi bien écrire un code source Perl sous cette forme :

 

print « 0 « ;
for ($n = 2; $n <= 100; $n++)
{
$r = 2 * $n + 1;
$suite = $suite + $r;
print « $suite « ;
}
print  » \n »;

 

Bref, je n’ai pas un QI de 140, mais j’ai pourtant résolu le défi rapidement et sans difficulté…

Et puis, une proportion de 1 personne sur 30 correspond plutôt à un QI supérieur ou égal à 127 ou 128, mais pas 140.

La réussite d’un défi ne dépend pas du QI, la réussite ne dépend que de l’apprentissage de certaines notions en mathématiques et de l’effort exercé. Donc ça ne dépend que de la volonté. Quiconque s’autoproclame nul en maths ne veut simplement pas faire l’effort de réfléchir, ni l’effort d’apprendre. On n’est nul que si on a essayé en dépit des efforts. Déclarer sa défaite sans avoir essayé ce n’est pas être nul, c’est être lâche. Un nul est celui qui veut atteindre un objectif et se cherche des moyens en vain en dépit de ses efforts, sans réussir, et un lâche est celui qui ne veut pas atteindre un objectif et se cherche des excuses…

 

J’en profite aussi pour vous souhaiter une bonne année 2020.

 

© 2020  John Philip C. Manson