Océans de la Terre et pourcentage

SurfaceOceans

Dans l’image ci-dessus, on lit que la Terre est composée à plus de 70% d’eau.

Mais cela risque d’être interprété au premier degré, et à tort, sous-entendant que la Terre contiendrait 70% d’eau dans sa structure, comparable au corps humain qui contient 66% d’eau en masse.

En réalité, il aurait mieux valu dire que 70% de la superficie du globe terrestre est recouverte d’eau, sachant que la masse d’eau sur Terre est significativement plus faible que la masse terrestre totale.

Le journalisme actuel ne sait-il plus tourner les phrases avec une précision suffisante ?…

Bref, 70% de la surface de la Terre, c’est de l’eau. Mais en moyenne, les océans ont une profondeur d’environ 5 km, l’épaisseur d’eau représente à peine 0,08% du rayon du globe terrestre. Quant à la masse d’eau, on va d’abord en calculer le volume : 850 millions de kilomètres cubes. Cela paraît beaucoup d’eau, énormément. Et 850 millions de km cubes, sachant qu’un km cube équivaut à 1 milliard de tonnes d’eau, alors sur Terre il y a 850 millions de milliards de tonnes d’eau. Énorme, me direz-vous ? Pas autant que la masse totale de la Terre qui est environ 6 mille milliards de milliards de tonnes. En résumé, la masse de l’eau sur Terre représente seulement 0,014% de la masse terrestre, ce qui est négligeable. Si on récupérait toute l’eau sur Terre pour en faire une boule, cette boule d’eau aurait alors un diamètre de 1176 km, nettement plus petite que la Terre qui a un diamètre de 12756 km.

Puis finalement, le synopsis parle des OVNI… On ne peut pas conclure à l’existence d’extraterrestres quand on sait qu’un OVNI est par définition un objet volant non identifié : si un bidule n’est pas identifié, il est inconnu, on n’en connaît pas la nature, et on ne peut guère tirer une conclusion. Une soucoupe volante piloté par des aliens, si cela était observé, ce serait alors un engin clairement identifié, et donc ce ne serait plus un OVNI. Et dans la démarche scientifique, ce sont les preuves matérielles qui viennent étayer des faits objectifs, tandis que des témoignages seuls ne constituent en aucun cas des preuves…

 

John Philip C. Manson

 

Un nouveau système exoplanétaire découvert

Je cite : « D’après les mesures des chercheurs, qui ont pu observer une mini-éclipse de l’exoplanète grâce au télescope spatial américain Spitzer, serait 4,5 fois plus massive que la Terre, avec un diamètre 1,6 plus grand. Sa densité est proche de celle de notre Terre et elle est de composition. Autant d’éléments qui permettent aux scientifiques d’affirmer, dans un communiqué, qu’il s’agit de la terrestre « la planète de composition terrestre la plus proche de la nôtre ». »

 

D’après ces données, j’en déduis que l’exoplanète a un densité de 6,06 par rapport à l’eau. Et lorsque l’on établit une courbe représentant la densité relative à l’eau en fonction du diamètre par rapport à la Terre, les points correspondants à la Lune, la planète Mars et l’exoplanète sont alignés, ce qui témoigne que les roches sont de composition chimique similaire (quartz, feldspaths, olivine, pyroxènes, basaltes…).

http://www.wolframalpha.com/input/?i=linear+fit+0.273%3B3.340.53%3B3.931.6%3B6.06

density

John Philip C. Manson

 

L’âge de la Terre et l’âge de l’Univers

Quel est l’âge de la Terre et l’âge de l’Univers ? J’ai aperçu cette question posée sur Yahoo QR, mais je fut stupéfait des réponses qu’elle a suscité. Un internaute a affirmé que personne n’est en mesure de connaître exactement cette âge, et un autre a dit que Dieu seul connaît la vérité… Des réponses toutes faites, mais qui n’expliquent rien.

La vulgarisation scientifique reste très insuffisante, il faut trouver des solutions pour une meilleure transmission de la culture scientifique. Écrire un article sur cette question se montre nécessaire.

Dans l’état actuel de la science, et sur ce que nous pouvons au moins savoir d’après les observations, nous pouvons affirmer sérieusement que nous connaissons une estimation de l’âge de l’univers avec une incertitude de 1%. L’âge exact, à une année près ou une seconde près, en effet, est inconnaissable, c’est évident. Mais les données quantitatives existent néanmoins. L’âge de la Terre, lui, est connu (a priori au million d’années près) par la comparaison et le recoupement (entre elles) des datations des radio-isotopes naturels à longue période de demi-vie. (voir : Datation radiométrique)

Âge de la Terre (formation depuis la nébuleuse solaire) : 4 567 000 000 années.

(source)

Âge de l’univers : 13,7 milliards d’années plus ou moins 200 millions d’années. L’incertitude est de 1%.

(source)

  • L’âge de l’univers est connu depuis juin 2003 grâce aux résultats de WMAP : «Age of the universe is estimated from the cosmological model based on Hubble constant, as per this model the age of universe will be 13.7 ± 0.2 GYR ie 13.7 billions years old», «L’âge de l’univers est estimé d’après le modèle cosmologique basé sur la constante de Hubble, d’après ce modèle l’âge de l’univers sera de 13,7 ± 0.2 milliards d’années, in extenso 13,7 milliards d’années.» (source)

© 2013 John Philip C. Manson