Médiumnité et ampoules électriques grillées

Supposons une émission télévisée avec un animateur populaire qui met un scène un « puissant médium » qui se prétend capable de griller par télékinésie les ampoules électriques à distance.

Supposons qu’il y ait un million de téléspectateurs qui regardent l’émission, ou plutôt 1 million de domiciles, et que dans chaque domicile il y ait en moyenne 16 ampoules électriques. L’émission est diffusée lors du début du crépuscule, au soir, pendant une durée de 2 heures.

Le médium se concentre (ou feint de se concentrer) sur sa capacité à agir à distance sur des ampoules électriques, prétendument par télékinésie. Soudain au cours de l’émission, le standard téléphonique explose : des milliers d’appels préviennent sur des phénomènes de grillage d’ampoules chez eux. Le médium a t-il donc un mystérieux pouvoir ?

Non ! Le hasard seul peut expliquer cela. Et le médium profite de ce hasard pour détourner l’attention des crédules.

En fait, le grillage des ampoules électriques c’est juste un problème statistique. Une ampoule électrique a une durée de vie limitée (vie de 1000 heures, donc probabilité de grillage de 1 sur 1000 lors de l’heure qui vient, soit une probabilité de 1 sur 501 environ pour qu’une ampoule qui dans un délai de 2 heures). Toutes les ampoules grillent naturellement, par usure normale. Ce qui fait que lorsqu’un charlatan prétend, lors d’une émission télévisée de grande audience, pouvoir faire griller des ampoules à distance juste en se concentrant pendant quelques instants, les quelques instants en question sont suffisants pour que sur le million de téléspectateurs regardant ladite émission, il y en aura 16 x 1000000 x (1/501) = presque 32000 qui verront en effet au moins une ampoule griller chez eux au moment d’allumer la lumière pendant le crépuscule.

Ensuite, les biais humains en matière d’expérimentation (crédulité, généralisation d’un exemple personnel, égoïsme et importance d’un cas personnel, et le fait qu’on ne retient que les exemples marquants) font le reste. Ainsi, ces 32000 personnes environ téléphonent toutes (ou presque) au même moment au standard téléphonique de l’émission qui est littéralement saturé : le charlatan devient crédible. Avec n’importe quel autre phénomène paranormal revendiqué, on peut réaliser n’importe quel autre trucage similaire. Dans la magie, il y a toujours un truc.

La crédulité n’engage que ceux qui se font fait piéger. Ce sont les pigeons qui entretiennent le charlatanisme et le business des escrocs.

Maintenant, voici un témoignage : http://forum.doctissimo.fr/psychologie/Paranormal/ampoules-grillees-semaine-sujet_15936_1.htm Une personne se dit troublée par ces coïncidences d’ampoules grillées les unes après les autres. Là encore, cela n’est qu’un phénomène statistique. Quand une maison possède 16 ampoules électriques, la probabilité de grillage d’une ampoule parmi les 16 est de 1-(1-(1/1000))^16 = 1 chance sur 63 dans un délai d’une heure. Il y a alors 1 chance sur 2 pour qu’au cours des prochaines 43 heures il y ait une ampoule parmi 16 qui grille. Au-delà de 197 heures d’utilisation des 16 ampoules, le grillage d’une ampoule devient probable à 95%. Et alors, en moyenne, parmi 16 ampoules en fonctionnement, on en remplace une toutes les 66 heures. Le délai n’est compté qu’à partir de l’instant où ces ampoules sont allumées. Quand on ne les allume pas, il n’y a pas d’usure. Bref, le grillage des ampoules électriques est statistique, ce n’est certainement pas une affaire de paranormal ni de psychologie (sauf quand on est aveuglément crédule à fond, ce qui peut être considéré soit comme une maladie mentale préoccupante, ou comme une grave paresse intellectuelle). Où est la liberté des personnes si celles-ci sont aveuglément crédules et croient absolument n’importe quoi ? Je pense que l’éducation et le recul critique doivent impérativement être un devoir. Un devoir qui garantit vraiment les libertés. Il n’y a pas de vraie liberté dans la croyance aveugle. S’informer est nécessaire.

Il faut toujours se méfier quand le hasard est caché, oublié ou nié par un charlatan ou un idéologue, comme dans le cas du créationnisme par exemple.

La science compare souvent un phénomène présumé avec le hasard, on essaie de voir alors si le phénomène se démarque significativement du hasard afin de juger de la crédibilité du phénomène. Mais à partir du moment duquel le hasard est oublié ou rejeté, on ne peut plus faire de comparaisons, et c’est la porte ouvertes aux impostures.

Cessons d’alimenter le business des charlatans, en doutant.

La télékinésie ou psychokinèse est-elle possible ?

Parmi les termes de recherche les plus fréquents sur mon blog, le mot « télékinésie » revient souvent.

Scientifiquement, la télékinésie est-elle possible ? Pour ce que l’on peut en dire actuellement, la télékinésie est la croyance selon laquelle des êtres humains ou des fantômes auraient le pouvoir de déplacer des objets matériels par l’esprit. Je dis croyance, car jusqu’à présent il n’existe pas de preuves scientifiques concernant la réalité de la télékinésie.

Objectivement, que faut-il comme conditions pour déplacer un objet matériel ? Il faut un contact matériel (une main humaine, une grue, un marteau, etc…) ou un champ (de gravitation, magnétique, ou électrique) afin qu’une force effectue un travail sur l’objet à déplacer.

Ensuite, prenons le cas d’une bouteille d’eau minérale de 1,5 kg posée sur une table, et soumise à la pesanteur terrestre. La bouteille a donc un poids de 14,715 N. Lorsque je soulève la bouteille d’une hauteur de 1 mètre au-dessus de la table, je lui aurai ainsi exercé un travail de 14,715 J (environ 3,52 calories). Si je lâche la bouteille, elle est en chute libre, et son énergie cinétique à l’impact sur la table après une chute de 1 mètre est de 14,715 J.

En l’absence de contact matériel et en l’absence de champ, comment une force peut effectuer un travail ? Mais même si la télékinésie était possible, d’où proviendrait son énergie ?

L’esprit en tant que conscience est engendré par la neurochimie du cerveau humain, il n’y a guère de séparation entre l’esprit et le corps, ils forment un tout. Le cerveau a une masse qui représente environ 2% de la masse du corps humain entier, mais le cerveau exploite 20% de l’énergie biochimique du corps. Concrètement, le cerveau fonctionne de façon optimum, et à titre de comparaison, un cerveau consomme moins d’énergie qu’un micro-ordinateur.

Un cerveau utilise 300 à 400 kilocalories d’énergie biochimique par jour, ce qui équivaut à une puissance thermique de 10 à 20 W. Ce qui est plutôt faible, quand on pense à une certaine croyance qui prétend que des gens auraient installé par télékinésie et lévitation les grandes statues massives de l’île de Pâques il y a longtemps…

 

J’émets des doutes sur la réalité hypothétique de la télékinésie :

  • La physique exige la présence de contact matériel direct (atomes, molécules) et de champs (pour les actions à distance).
  • La puissance biochimique (hypothétiquement force motrice) du cerveau est trop faible.
  • La croyance en la télékinésie est entretenue par les personnes inclines à l’imagination, l’influence des médias, et par des illusionnistes dont on a souvent tendance à sous-estimer leur talent et leur habilité.

L’article de Wikipedia, intitulé Psychokinèse, fait référence aux nombres engendrés aléatoirement : « Les résultats combinés de 597 études expérimentales utilisant des générateurs de nombres aléatoires, faites entre 1959 et 1987, auraient donné une valeur de p = 10–12« . Il est  cependant utile de rappeler que les nombres pseudo-aléatoires engendrés par ordinateur ne sont qu’une approche du hasard, et ne génèrent pas un hasard parfait… Comme le faisait remarquer ironiquement John von Neumann : « Quiconque considère des méthodes arithmétiques pour produire des nombres aléatoires » disait-il « est, bien sûr, en train de commettre un péché ».

 

Copyright 2015 John Philip C. Manson

 

La télékinésie, réalité ou fantasme ?

Jusqu’à présent, personne n’a démontré l’existence du moindre phénomène de télékinésie. C’est une croyance, pas un fait. À quoi bon soutenir une hypothèse ad hoc s’il n’y a rien à observer ni même rien de réfutable ?

Quelques rappels :

  • Les mystères sont les choses existantes qui n’ont pas encore été découvertes (le paranormal est du normal pas encore découvert), ou la croyance en des choses inexistantes qui ne sont pas à découvrir (le paranormal c’est aussi beaucoup d’illusions vaines qui n’expliquent rien) .
  • L’esprit critique est un travail d’homme intellectuellement mature qui abandonne avec courage la facilité qu’est croire.
  • Une théorie scientifique est un groupe cohérent d’affirmations réfutables qui décrit et explique un phénomène observable, quantifiable et reproductible.

 

Argumentaire intéressant et fondé sur les lois scientifiques de la thermodynamique :

En supposant par exemple que la télékinésie est vraie, il faut qu’elle soit cohérente vis à vis des théories scientifiques avérées (loi de conservation de l’énergie par exemple).

Si un poids de 1 N (c’est-à-dire le poids d’une masse de 101,94 g sous la pesanteur terrestre au sol) se déplace verticalement de 1 mètre vers le haut, elle a forcément reçu une énergie incidente (ici de 1 Joule) permettant le mouvement. Question : un « pouvoir » psychique venu du cerveau peut-il fournir cette énergie sans recours aux muscles ? Tout transfert d’énergie est forcément mesurable. Si la télékinésie existe : il faut un phénomène observable (il faut pouvoir voir un mouvement anormal), et quantifiable (énergie « cérébrale » devenue énergie mécanique). La physique, en tant que science, exige la présence de molécules et de forces, sinon il n’y a rien à expliquer. Ainsi, si la télékinésie est un phénomène réel, on devrait tout d’abord l’observer avant d’admettre ad hoc son existence, puis ensuite, sur la base d’observations, on doit chercher à expliquer le phénomène. Les explications ne précèdent pas les observations, en science. Pour un phénomène télékinétique, il faut 1 J d’énergie pour soulever 1 N de 1 m de hauteur : d’où provient l’énergie requise ? Si ce ne sont les muscles, alors c’est le cerveau du télépathe ? Dans cette situation, 1 J d’énergie est reçue pour opérer le mouvement de télékinésie, mais il y a conservation d’énergie dans l’ensemble, donc perte de 1 J d’énergie dans le cerveau dans notre hypothèse. Si le cerveau est la source d’énergie de télékinésie, alors le cerveau devrait se refroidir (il émet de la chaleur) puisque tout poids (ici 1 N) soulevé a gagné en énergie (absorption d’énergie). Si le cerveau du télépathe est à l’origine du mouvement du poids, le cerveau devra avoir perdu une chaleur de 1 J, il se sera donc refroidi de 1°C si 1 g de cerveau est la cause du mouvement du poids, ou de 0,001°C si 1 kg de cerveau est la cause du déplacement du poids. Si la télékinésie est une réalité, alors elle doit rester cohérente avec la calorimétrie et la thermodynamique sur le plan théorique, et rester en accord aussi avec les observations. Autrement, la télékinésie est une imposture intellectuelle.

Supposons maintenant un grand médium, et que la télékinésie soit une réalité. Ainsi, s’il parvient à soulever une des statues de l’île de Pâques par son pouvoir mental, l’énergie nécessaire pour soulever plusieurs tonnes de roche implique un refroidissement fatal du cerveau, entrainant un état hypothermique brutal occasionnant inévitablement la mort… Mais supposons que cela ne soit pas le cas : alors, d’où proviendrait l’énergie nécessaire pour provoquer le mouvement des objets ? À ce jour je ne connais que l’énergie musculaire, et il n’existe de mouvement que par contact physique ou par échange d’énergie électromagnétique (radio-électricité appliquée pour la TSF).

Pour soulever une tonne sur Terre, il faut soulever un poids de 9810 N. Si on veut soulever ce poids de 10 cm au-dessus du sol, il faudra fournir une énergie de 981 J. Si 1 kg de matière cérébrale perd cette énergie pour s’en servir pour l’opération de télékinésie, ce kg de cerveau refroidira de 1°C. Irréalisable physiquement parce qu’une tonne c’est bien trop lourd, et irréaliste parce qu’en cas de réussite ce serait fatal…

Affirmer l’existence de la télékinésie implique l’exigence de preuves vérifiables.

Lors de spectacles de télékinésie où les illusionnistes font preuve d’une grande habileté ou d’imagination pour réaliser un numéro remarquable, il faut se dire qu’il existe toujours un truc. On ne doit pas multiplier les hypothèses les plus loufoques et les plus invraisemblables par rapport à la réalité habituelle. S’il y a des crédules qui avancent l’hypothèse (ou trop souvent : la CERTITUDE) de l’existence des esprits venus d’un monde éthérique, il faut prendre aussi en compte les personnes dont l’attitude est plus « terrestre », plus rationnelle. Le rasoir d’Occam est la formulation d’hypothèse les plus probables possibles et les plus simples possibles. Ainsi, au lieu d’évoquer l’existence des anges, des morts-vivants ou des petits hommes verts, il est un devoir de s’informer sur les faits scientifiques qui relève de la physique et de la chimie, par exemple le radiomètre de Crookes et les phénomènes d’électricité statique dont les champs électriques locaux attirent de petits bouts de papier.

La connaissance n’est possible qu’à travers l’expérimentation scientifique si l’on veut des explications et des descriptions de phénomènes. La science opère sur des critères comme la réfutabilité des hypothèses, la reproductibilité des expériences, et la recherche d’hypothèses simples et cohérentes.

Il y a une différence entre un trucage qui suggère de croire à des foutaises et une expérience scientifique qui informe les gens.

Si croire pouvait créer des réalités, le monde qui nous entoure nous paraîtrait plus absurde qu’il ne l’est.

© 2011-2012 John Philip C. Manson