L’activité solaire monte t-elle en puissance ?

Synopsis d’un documentaire vu dans un programme TV :

soleil

  • Je cite : « Selon les scientifiques, l’activité à la surface de notre soleil est montée en puissance ces dernières années. Mais quelles conséquences ces phénomènes naturels peuvent-ils engendrer pour notre planète ? De gigantesques éruptions solaires pourraient ainsi projeter des milliards de tonnes de plasma en direction de notre planète ».

 

Sur le web, on peut trouver des textes qui contredisent la prétendue augmentation de l’activité solaire.

Publicités

Une éruption solaire

Le 17 avril 2012 sur le JT de 13h de la 1ère chaîne TV nationale, une éruption solaire est évoquée par le journaliste. Si l’activité solaire est importante pendant cette période 2012/2013 (le fameux cycle de 11 ans), les éruptions solaires sont loin d’être exceptionnelles. Cela se produit tous les jours, sans le moindre danger pour la Terre, même quand l’éjection de matière solaire se fait dans notre direction.

Si l’on observe attentivement l’image du soleil, la protubérance atteint une altitude maximum avant de retomber sur le soleil à cause de la gravitation.

Dans l’image ci-dessous, la protubérance visible à gauche a une altitude maximum de 160 000 km environ avant de retomber sur le soleil. Pour calculer la longueur de la protubérance, c’est simple : on mesure le diamètre du soleil avec une règle sur l’image, et on compare avec la longueur de la protubérance.


Image : NASA

Maintenant on va appliquer une équation connue en balistique pour calculer la vitesse moyenne d’éjection de matière solaire :

h = vt – (1/2) g t²          h = hauteur par rapport à la surface du soleil en fonction de la durée t, et v = vitesse de la protubérance.

La dérivée de la fonction est dh/dt = v – gt

Puisque dh/dt = v – gt = 0, alors v = gt et donc t = v/g

Puisque h = vt – (1/2) gt² alors h = v(v/g) – (1/2) g × v²/g²

h = v²/g – (1/2) v²/g

h = v²/g (1 – 1/2) = (1/2) v²/g = v² / (2g)

g = G×m/R² = 275,174 m/s²   (accélération de la pesanteur à la surface du soleil, soit 28 fois plus que sur Terre)

Donc on trouve v² = 2gh  donc  v = √(2gh) = √(2 × 275,174 × 160 000 000) = 296 742 m/s

La vitesse d’éjection de la protubérance est de l’ordre de 297 km/s, ce qui est inférieur à la vitesse de libération du soleil (619 km/s). Il se passe donc presque 9 minutes entre l’apparition de la protubérance et l’atteinte de son altitude maximum. Et comme 297 km/s est une vitesse inférieure à la vitesse de libération du soleil, la protubérance retombe sur le soleil et ne peut pas échapper à son champ gravitationnel. Seule une vitesse supérieure à 619 km/s autorisera la protubérance à quitter l’attraction gravitationnelle du soleil pour atteindre occasionnellement la Terre.

Il ne faut pas confondre les protubérances solaires avec le vent solaire. Une protubérance est un immense jet de gaz ionisé expulsé par le soleil mais qui retombe sur celui-ci. Le vent solaire, lui, est un flux diffus de plasma composé d’ions et d’électrons éjectés depuis la haute couronne solaire. Le vent solaire est plus rapide qu’une protubérance.

© 2012 John Philip C. Manson

Comment cela se passe quand le soleil chauffe la Terre ?

Comment cela se passe quand le soleil chauffe la Terre ?
Le soleil chauffe la Terre de plus en plus. Les océans commencent peu à peu à bouillir, les poissons et les cétacés morts flottent à la surface. L’odeur est atroce. Les fourmis excitées par la chaleur attaquent et agressent les humains. Dans les Alpes, les moustiques gros comme des libellules se mettent à piquer les gens, leur provoquant des crises d’allergie, de l’urticaire, la lèpre, la peste et toutes les maladies tropicales du monde. Et d’ailleurs, toute la Terre devient tropicale, les glaces ont complètement fondu, les océans débordent et ont englouti l’Australie et le Slovakistan, et les réfugiés climatiques prennent d’assaut les capitales du monde entier devenues d’immenses bidonvilles où règne la cyber-criminalité avec des téléchargements records qui provoquent la colère du Président réélu qui annonce de nouvelles lois liberticides. La sécheresse extrême et la chaleur étouffante sont la conséquence du soleil qui chauffe de plus en plus la Terre, soit par ce que l’activité solaire s’emballe, soit en fait parce que le soleil se rapproche dangereusement de la Terre, mais en fait ce sont les deux cas, et c’est bientôt la fin, repentez-vous, payez les taxes pour obtenir le pardon de la déesse-mère et pour rétablir un climat idéalement stable, infidèles impies !

Évidemment, je déconne… Mais quand des questions sont relatives à l’environnement et sont posées avec une certaine dose d’angoisse et d’inquiétude, c’est qu’il y a comme un abîme entre le grand public et l’information scientifique. Les médias de masse et les lobbys idéologiques ont le monopole par rapport aux scientifiques malheureusement souvent trop discrets.

  • Pour avoir des sources scientifiques universitaires : scholar.google.com  (en anglais le plus souvent)
  • Le reste du grand web est souvent contaminé par toute sorte de désinformation…

© 2012 John Philip C. Manson