Amnistie ou innocentiation ?

Si on y réfléchit, un gouvernement qui accorde l’amnistie aux homosexuels, c’est un peu comme si l’Allemagne d’aujourd’hui prétendait amnistier les Juifs assassinés par les Nazis à Auschwitz…

En quoi le Royaume-Uni est-il choquant ?

Seuls les individus qui ont été légitimement condamnés peuvent prétendre avoir droit à une amnistie ou à recevoir un pardon.

La discrimination homophobe et des traitements inhumains, c’est une injustice, cela n’a rien à voir avec la justice, ni avec l’amnistie, ni le pardon.

Car prononcer l’amnistie revient à encore accorder une valeur à une « loi » injuste. C’est le comble.

Ce n’est pas à une amnistie que Alan Turing ou Oscar Wilde (et des dizaines de milliers d’autres victimes) ont droit, mais à une réhabilitation totale, par une annulation d’une « loi » injuste.

Amnistier les gays condamnés, c’est s’attribuer abusivement encore quelque pouvoir légitime pour juger de la sexualité d’autrui.

Une amnistie ne contredit pas la décision judiciaire et elle n’efface pas l’historique pénal d’une personne. Il aurait mieux valu d’innocenter les gays injustement condamnés.

  • C’est au Royaume-Uni de demander pardon à genou auprès des homosexuels, ce n’est pas aux homosexuels de s’excuser d’être ce qu’ils sont afin de recevoir un « pardon »…
  • Amnistier quelqu’un, c’est lui pardonner sa « faute », mais c’est toujours le définir comme fautif, alors que ce sont plutôt les autorités de l’époque qui sont entièrement responsables de ces traitements inhumains contre les gays…
  • Le Royaume-Uni avait condamné Alan Turing, cela a poussé celui-ci au suicide. Les responsables des mauvais traitements et de la mort de Turing sont impardonnables…
Publicités

Théorie du genre

Sa sainteté le pape accuse les manuels scolaires de propager la théorie du genre.
Il dit que « c’est contre nature, un endoctrinement, une colonisation idéologique »

Mais le catholicisme, qu’est-ce que c’est ?
C’est une doctrine qui interdit aux curés de se marier et de fonder une famille. Sans oublier non plus les scandales de crimes sexuels. C’est contre-nature

Et les peuples des Amériques et d’Afrique qui ont été convertis de force ces derniers siècles dans la violence et la peur ? Et le dogme de l’infaillibilité du pape ? N’est-ce pas là une colonisation idéologique ?

Le catholicisme est mal placé pour donner des leçons.

Retire la poutre que tu as dans ton œil avant de retirer la paille qui est dans l’œil de ton prochain…

La théorie du genre, c’est quoi concrètement ? C’est un champ d’études universitaires né dans les années 1960, en parallèle du développement du féminisme. Son propos : étudier la manière dont la société associe des rôles à chaque sexe. Exemples : « pourquoi les hommes font moins le ménage », « pourquoi une femme mécanicienne ou un homme sage-femme paraissent insolites », etc. C’est donc l’étude de la hiérarchie entre les sexes afin de dénoncer des inégalités et les stéréotypes entre genres.

Mais il n’existe pas de « théorie » au sens idéologique ou scientifique du terme, pas de programme secret ou caché visant à « manipuler » les enfants, ni de situations où l’école chercherait à habiller les garçons en filles…

L’« idéologie du genre » est une rumeur venue des Etats-Unis et des groupes ultraconservateurs, ainsi que l’extrême-droite, qui ont inspiré leurs homologues en Europe.

Dans la réalité, la loi française prévoit l’enseignement de l’égalité homme-femme à l’école depuis 1989, et des cours d’éducation sexuelle sont prévus à l’école depuis une loi de 2001. On n’observe donc aucune « théorie du genre » dans les écoles, les réflexions sont plutôt menées autour des questions sur l’égalité entre les hommes et les femmes.

  • Réédition : encore pire que le pape lui-même, Sarko soutient ce dernier : http://www.bfmtv.com/politique/sarkozy-soutient-le-pape-francois-najat-vallaud-belkacem-nous-fait-honte-1044778.html

Sur la discrimination à l’embauche

 

La discrimination existe, c’est un fait indéniable.

Cependant, dans le contenu du texte du lien cité ci-dessus, on peut lire ceci : « Aujourd’hui en France, à compétence égale, le nom et l’origine peuvent obliger à envoyer 4 fois plus de CV pour décrocher un entretien, d’après une étude […] ».

Question : comment a t-on obtenu cette estimation sachant que les statistiques ethniques et raciales sont interdites en France ? En effet, la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 punit de 5 ans de prison et 300 000 d’amende le fait de recueillir et d’enregistrer des informations relatives aux origines ethniques ou à l’appartenance religieuses des personnes interrogées.

Les questions difficiles ou bizarres en entretien d’embauche

Les questions au cours d’un entretien d’embauche sont souvent bizarres, parfois saugrenues, et fréquemment sans aucun rapport avec les compétences et les connaissances requises pour le poste à pourvoir… On a souvent même l’impression que les DRH se prennent pour des psys qui considèrent les candidats comme des cobayes de laboratoire, surtout en se basant sur des critères de sélection complètement farfelus et ineptes comme le langage non verbal et les interprétations gestuelles… Des méthodes qui ressemblent aux croyances en vigueur au cours du Moyen-Âge. Hé, réveillez-vous ! On est au vingt-et-unième siècle !!!

 

Évidemment, certains métiers ne sont pas forcément basés sur la logique ou les maths, c’est certain. Les métiers comme assistance sociale ou infirmière, ou auxiliaire de vie, ça demande de l’empathie et des qualités humaines positives. Il est donc pertinent que la façon de recruter soit liée à la psychologie et à des (vrais) tests de personnalité dans le cadre de professions liées à des services empathiques.

Mais quand les métiers n’ont rien à voir avec la personnalité, mais plutôt reliés au bon sens, l’intelligence, ou la logique ? Quand le poste à pourvoir est en dissonance totale avec les méthodes de recrutement, c’est anormal, il y a un vrai problème.

Quand un commerçant recrute une caissière, il va évaluer plutôt si elle sait rendre la monnaie en faisant le moins d’erreurs possibles, c’est même essentiel. Le commerçant ne va pas demander aux candidates leur signe astrologique, ni faire une évaluation en interprétant la gestuelle de la personne.

Une fois, vers octobre ou novembre 2011, il y en a un qui m’a raconté que, lors d’un entretien au cours duquel il a argumenté verbalement, le recruteur lui a fait remarquer qu’il n’avait pas « bougé les mains ». Mais les mains, on les bougent si on en a envie, qu’est-ce que ça peut lui foutre ? Ce sont les politiciens (ces menteurs profesionnels) qui bougent les mains, comme pour séduire ou donner une ambiance particulière, ou pour distraire les moutons afin de détourner leur attention qui était portée sur la parole. Ce sont les mots dans les paroles ou les textes écrits qui sont essentiels, pas les gestes ! C’est un non-sens, certaines façons de procéder pour évaluer les candidats… Franchement, on est candidat pour être chimiste, caissier, ou pépiniériste, etc, et cela n’a aucun rapport avec les métiers de la communication, aucun ! Tiens, je vais bouger les mains comme un italien, sans rien dire (puisque les mots ne servent à rien, le recruteur s’en fout de ce qu’on dit), je vais être embauché parce que j’ai l’air con à remuer les mains ? C’est vraiment absurde ! Peut-être que les recruteurs sont des malades, mais les candidats sont encore plus malades quand ils entrent dans le jeu cynique des recruteurs.

 

Voici un bouquin intéressant qui dénonce les gourous de la communication :

 

Avec les délires de la com’, notre société tend à suivre un modèle douteux : la secte. Coaching, développement personnel… Oui, une secte. Les sectes ne sont pas seulement limitées aux mouvances religieuses. Les sectes ont plusieurs visages :

  • 34% concernent la sécurité des personnes et des biens,
  • 22% touchent à l’éducation des mineurs,
  • 22% relèvent du domaine de la santé
  • 17% impactent la sphère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle.

Ces chiffres proviennent de http://www.derives-sectes.gouv.fr/faq. Face à ces multiples domaines, contrairement aux idées reçues : les dérives sectaires dans le domaine religieux sont très minoritaires.

 

 

 

Rappel du Code du Travail en France :

  • Les méthodes et techniques employées doivent être pertinentes au regard de la finalité poursuivie aux termes des articles L 1221-8 et L 1222-3 du Code du Travail.
  • 1.3. La Cour d’Appel de VERSAILLES : « Selon les articles L 1222-2 et L 1222-3 du code du travail, les informations demandées à un salarié ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier ses aptitudes professionnelles, elles doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’évaluation de ses aptitudes. Le salarié est tenu de répondre de bonne foi à ces demandes d’information. Le salarié est expressément informé, préalablement à leur mise en œuvre, des méthodes et techniques d’évaluation professionnelles, mises en œuvre à son égard. Les résultats obtenus sont confidentiels. Les méthodes et techniques d’évaluation des salariés doivent être pertinentes au regard de la finalité poursuivie.
  • Article L1132-1, modifié par LOI n°2014-173 du 21 février 2014 – art. 15 : Aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement ou de l’accès à un stage ou à une période de formation en entreprise, aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, telle que définie à l’article 1er de la loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations, notamment en matière de rémunération, au sens de l’article L. 3221-3, de mesures d’intéressement ou de distribution d’actions, de formation, de reclassement, d’affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat en raison de son origine, de son sexe, de ses mœurs, de son orientation ou identité sexuelle, de son âge, de sa situation de famille ou de sa grossesse, de ses caractéristiques génétiques, de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales ou mutualistes, de ses convictions religieuses, de son apparence physique, de son nom de famille, de son lieu de résidence ou en raison de son état de santé ou de son handicap.

Ce qui laisse comprendre que l’astrologie et la graphologie, la phrénologie, le langage non verbal, et une pléthore de tests de personnalité, par exemple, ne sont pas des méthodes pertinentes, elles sont farfelues, et sont de fait illicites. Des outils comme le test de Rorschach, la graphologie, l’astrologie et la numérologie, sont interdits par la loi dans un contexte de recrutement, et toute entreprise utilisant ces méthodes peut comparaître devant un tribunal par un candidat. Ces méthodes doivent être dénoncées et condamnées.

Veuillez regarder via le moteur Google ce qui se raconte à propos des méthodes et techniques de recrutement, vous allez être sidérés…

Voici un exemple de ce qui s’est vu (et se voit encore) sur le marché de l’emploi :  https://jpcmanson.files.wordpress.com/2015/08/lfdr.pdf

 

Autrefois, c’était tellement plus simple, on allait s’entretenir auprès du patron directement, sans passer par des intermédiaires douteux, et on passait par une période d’essai afin de savoir si on était compétent pour le poste à pourvoir. De nos jours, c’est n’importe quoi. Je plains les jeunes qui vivent cette époque à la con.

 

 

L’article du Figaro a montré que, parfois, et même plutôt rarement par rapport aux entretiens classiques bizarres, les questions pouvaient être (enfin) de nature logique ou mathématique, comme on va le voir ci-dessous. Quand j’ai postulé autrefois, on ne m’a jamais proposé des questions d’ordre logico-mathématique, c’était plutôt de la pseudo-psychologie hors contexte en regard des compétences que l’on doit avoir pour le poste à pourvoir…

Montez votre entreprise, soyez indépendants, c’est le meilleur conseil à proposer. Le salariat en France est devenu une impasse, et les recruteurs (qui proviennent de je ne sais où) prennent souvent les candidats pour des cons, en utilisant des critères débiles.

 

Voici des exemples de questions de mathématiques (ça dépend des métiers, en effet, mais on ne m’a malheureusement jamais proposé ce genre de questions enfin intelligentes) :

 

  • IMC Financial Market, un opérateur boursier hollandais, dont l’un des recruteurs a exposé la devinette suivante: «Si trois personnes sont dans une salle, quelle est la probabilité qu’au moins deux personnes soient nées le même jour de la semaine?».

La question paraît relativement simple. Certains peut-être auront été pressés de résoudre la question en répondant par un calcul probabiliste basé sur la loi binomiale.

P = (7! / (2! * 1!)) * (1/7)² * (6/7) = 0,052 soit environ 5%.

Mais la question comporte un piège ! En effet, il ne s’agit pas stricto sensu d’un jour précis exclusif comme « deux personnes nées un dimanche » ou « deux personnes nées un vendredi ». Il faut tenir compte de tous les jours de la semaine !

Donc :    P = 1 – (7!/((7-3)! * 7^3)) = 0,3878 soit presque 39%.

Le principe est équivalent au paradoxe des anniversaires : ce n’est pas deux personnes nées strictement un jour précis exclusif de l’année, mais en réalité un jour quelconque, chacun des jours de l’année est pris en compte.

Il y a une différence entre une possibilité exclusive et l’ensemble des possibilités. Saisir la nuance, c’est mériter de devenir opérateur boursier, dans le cas étudié ici. C’est logique et pertinent.

Réfléchissons une seconde. Si vous êtes candidat et si l’on vous propose des questions ou une évaluation qui contiennent une once de bizarrerie ou l’emploi de méthodes ou techniques farfelues, vous êtes en droit de vous demander si le poste à pourvoir est complètement bidon. Il suffit de lire des listes d’offres d’emploi pour se rendre compte que depuis quelques années le nom de l’entreprise ou de l’employeur est parfois devenue anonyme : les candidats ne savent pas sur quoi ils vont tomber. Et ça c’est louche.

Sérieusement, devenez freelance, devenez habile dans un domaine que vous aimez, foncez et lancez-vous, et n’abandonnez jamais ! Vous réussirez. Ne perdez pas votre temps chez des agences qui ne vous aiguilleront jamais vers un emploi. Les 3 activités pro que j’ai eu successivement au cours des années, ce n’est pas Pôle Emploi qui m’a permis de les avoir, jamais ! La liberté a un prix, c’est très dur de maintenir une entreprise en vie, il faut bouger, c’est sûr, mais rien ne vaut la liberté !

 

Voici un autre exemple de question liée aux mathématiques :

  • AXA et Altran Group n’ont pas à rougir. Le groupe spécialisé dans l’assurance a posé la question suivante: «Une corde, plaquée au sol, permet de faire le tour de la Terre autour de l’équateur. On ajoute 1 mètre à cette corde. On obtient donc un cercle un peu plus grand. Une souris pourrait-elle passer sous la corde?».

Là, la question est nettement moins difficile que les calculs de probabilités vus plus haut. Un diplômé du Bac n’a aucune difficulté pour résoudre les problèmes de la théorie des probabilités, à condition d’avoir du flair pour repérer des pièges éventuels. Réfléchir est plus important que le calcul lui-même.

Initialement, la Terre a un rayon constant R, et la circonférence de la corde est égale à celle de la Terre, soit 2 pi R.

Ensuite, la circonférence de la corde devient 2 pi R + 1. La différence entre le rayon circulaire de la corde et le rayon terrestre est calculable selon l’égalité suivante :   2*pi*(6378000+x) – 2*pi*6378000 = 1. Après allongement de la corde de 1 mètre, la corde passe à x = 1 /(2*pi) mètre au-dessus de la surface du globe, soit environ 15,92 centimètres. Oui, une souris peut passer sous la corde, et même un gros rat aussi. Un collégien est capable de résoudre ce problème et peut répondre à ce type de question.

 

 

© 2016 John Philip C. Manson

 

Elections régionales et mathématiques

Vu dans une page d’un parti démocrate pour les élections régionales :
europe28

C’est étonnant de trouver un texte relatif aux maths dans un tract politique.

D’après la loi binomiale, la probabilité pour que les 28 pays de l’Union européenne votent OUI (ou NON) unanimement, et au hasard, est de 0,5 puissance 28 = environ 4*10⁻⁹, donc une chance sur 268 435 456.

Probabilité non nulle, mais cependant assez faible.

Bref on risque de ne pas avoir souvent des réformes en Europe. Mais les élus ne votent toutefois pas au hasard.

 

John Philip C. Manson

 

COP21 : on nous prend pour des cons !

COP21: des tonnes de glace récoltées au Groenland en route pour Paris

Oui, vous avez bien lu. Quand j’ai appris ça, j’ai cru à un canular pendant quelques minutes. Hélas, cette info insolite est vraie…

Des tonnes de glace récoltées au Groenland sont en route pour Paris, destinées à être installées sur la place de la République pour sensibiliser aux enjeux de la conférence climat de l’ONU (COP21) à Paris.

Opération de communication absurde, débile et inutile ! Vaincre le CO2, qu’ils disaient ? Pas en allant piocher des icebergs pour les ramener à Paris. Du fric jeté par les fenêtres ! Du gasoil ou du kérosène brûlé pour rien…

Lourde logistique, ces blocs de glace. De l’eau gaspillée. Au fait, qui paye la facture ?

Il y a vraiment des coups de pieds au cul qui se perdent !

Ils feraient mieux de lutter contre le terrorisme mondial en priorité, au lieu de chier d’énormes conneries !

 

80 tonnes de glace qui va fondre sur la place de la République, à Paris… Quatre-vingt mille litres d’eau en fonte, en inondant la place… Et s’il va geler en novembre, ça risque de devenir une grande patinoire… Vous imaginez la scène ?

 

 

John Philip C. Manson

 

Renouveau de la propagande sur le climat à l’approche de COP21

A l’approche de la COP21, je constate que la TV, sur certaines chaînes, fait renaître des fantasmes à propos du climat, non en se basant sur des observations, mais en parlant d’un avenir lointain que nous ne verrons pas. Pfff, des vignes du vin de Bordeaux qui apparaîtront dans quelques décennies dans le nord de la France, ce n’est qu’une hypothèse, ce n’est pas un fait.

La presse aussi s’y met, avec des fantasmes climatiques, sur un ton menaçant et culpabilisateur, en annonçant l’apocalypse…

Voici un scan d’une page d’un magazine TV sur une émission qui sera diffusée à la télévision française dans la semaine du 14 au 20 novembre 2015 :

DSC-0158

On y lit que les tempêtes se multiplient. Donc que cela va s’aggraver. Des réfugiés climatiques en France ? Alors que la France est l’un des pays du monde les moins exposés au réchauffement climatique… Des réfugiés il y en a : ils viennent d’orient pour fuir l’horreur de la guerre. Pas à cause du climat…

 

Voici un tableau sur les tempêtes en France entre 1950 et 2005 :

 

Statistiquement aucune tendance significative à un emballement des tempêtes en France lors des 55 années jusqu’à 2005.

 

Puis en examinant soigneusement les températures des « 9 octobre » pour chaque année de 1965 à 2014 dans une ville du Bassin parisien :

Dans cette ville du Bassin parisien, les températures ne s’emballent pas. Plutôt une fluctuation thermique aléatoire sur une période de 49 années.

Ensuite, il n’existe pas de preuve scientifique qu’il y ait un lien entre les intempéries et les inondations qui ont tragiquement frappé la Côte d’Azur et le réchauffement climatique, il ne faut pas confondre météo et climat. De plus, l’urbanisation s’est excessivement rapprochée trop près du lit des rivières, ce qui favorise le risque d’être inondé. Même le climatologue Jean Jouzel relativise : « Attribuer l’intensité de cet épisode cévenol au changement du climat n’est qu’une intuition, pas une démonstration scientifique. »

Un « épisode cévenol » est le terme générique qui regroupe les épisodes de pluies brèves et intenses, et de crues rapides, qui surviennent sur tout l’arc méditerranéen, depuis l’Espagne jusqu’à l’Italie et la Croatie, particulièrement à la fin de l’été et au début de l’automne. Sous l’effet d’une dépression qui vient de la péninsule Ibérique, un air chaud chargé d’humidité remonte vers l’Europe en provenance de la Méditerranée. Il se heurte aux barrières montagneuses des Alpes, du Massif central et des Pyrénées. Quand il rencontre ces reliefs, l’air monte et se refroidit, entraînant la formation de précipitations. Cela déclenche des orages répétés et de fortes accumulations de pluie, souvent plus de 100 mm en une journée. ers temps ? Ces phénomènes liés aux crues du sud méditerranéen ont toujours existé : les conditions d’automne ont toujours été favorables pour amener de l’air humide sur les contreforts alpins. Mais pour l’instant, on ne dispose pas de statistiques suffisamment robustes pour conclure à une augmentation de ce genre d’épisodes ces dernières années.   (Lire « Le Monde », 4 octobre 2015)

Pour conclure sur l’alarmisme de circonstance, à l’approche de la COP21, le journalisme tend à déformer ou cacher sensiblement les données scientifiques disponibles, et préfère abusivement diffuser des choses non alléguées de façon alarmiste et futuriste, sans preuves. (« Oh oui ça s’accélère, ça s’aggrave, c’est de plus en plus violent ! »). Peu avant la COP21, le journaliste Philippe Verdier se faisait virer, car on lui reproche d’avoir écrit un livre lucide et sensé sur le climat, livre qui relativise l’alarmisme climatique.

On ne peut pas accepter ça. La climatologie est devenue trop politisée, et le journalisme est antiscientifique à travers son alarmisme sensationnaliste.

 

John Philip C. Manson