Quand un prof est soupçonné de terrorisme pour avoir écrit une équation

 

Pour résumer les faits, une passagère dans un avion remarque un autre passager qui écrivait des symboles qu’elle trouvait bizarres. Elle a aussitôt réagi en pensant que l’homme était un terroriste qui écrivait des instructions secrètes. La situation fit que l’avion est resté immobilisé pendant une demi-heure. Mais l’homme accusé de terrorisme n’était qu’un honnête professeur italien, connu pour être l’un des meilleurs économistes, dont l’étrange écriture codée n’était qu’une banale équation différentielle.

On n’en a pas fini avec l’ignorance qui rend favorable les peurs irrationnelles qui se déchaînent à travers la tentation du délit de faciès, les dénonciations calomnieuses qui rappellent l’époque de l’Occupation et des collabos, et l’ignorance totale en matière de maths élémentaires et d’un minimum de culture scientifique. Les discours de Donald Trump, avec ses discours anti-migrants et anti-musulmans, ne vont pas arranger le contexte de paranoïa ultrasécuritaire.

Il y a vraiment des gifles qui se perdent !…