Thalassa

MOON

Il est très compréhensible d’être indignés contre la reprogrammation abusive du magazine TV Thalassa, cette émission qui dure depuis près de 40 ans ne sera désormais diffusé qu’une fois par mois. La culture est peu à peu raccourcie, sacrifiée, pour ne laisser place qu’à du vide dans le paysage audiovisuel. Nous avions déjà perdu le magazine « C’est pas sorcier », la série noire continue…

Mais examinons plus près le texte descriptif de l’émission qui sera diffusée le vendredi 13 mai 2016 sur France 3.

Vendredi 13, comme par hasard…

On y lit le « pouvoir » de la lune, sans que soit désignée explicitement la gravitation. La gravitation existe comme théorie scientifique depuis les travaux d’Isaac Newton, au dix-septième siècle.

Il y est même question de « magie », d’après le texte. Avouons que les mots comme « pouvoir », « magie » et « mystère » n’appartiennent pas au vocabulaire scientifique, et leur présence dans le texte est suspecte. Les tentatives de réenchantement surnaturel du monde par une certaine forme de journalisme sont préoccupantes. Le choix des mots n’est pas anodin.

Et puis, les phénomènes naturels ne sont plus des mystères s’ils sont déjà connus.

Exemple de véritable mystère actuel : il y aurait (selon des indices crédibles) une planète de masse supérieure à la Terre au-delà de la ceinture de Kuyper, et dont on ne connaît rien.

Le journalisme, surtout quand celui-ci mêle un peu de la science, doit toujours consister à informer, pas à distraire et faire rêver de choses qui n’existent pas. Je ne crois pas que l’émission TV se risquerait à évoquer l’astrologie ou l’influence fantasmée de la lune sur les gens, ce ne sont que des croyances.

Il faut resituer les choses dans leur contexte quand on perçoit un risque possible de dérive ou une mésinterprétation du texte..