Pesticides et chiffre bidon…

Cash

 

En effet, très gros problème, car il existe une différence entre marteler que « Il y a un chiffre qui est vraiment le point de départ de notre enquête : 97 % des aliments que nous consommons contiennent des résidus de pesticides » (sous-entendu que les 3% restants sont du « bio » sain) et le texte (d’origine) de l’étude qui précise que « Plus de 97 % des aliments contiennent des résidus de pesticides dans les limites légales» Tout est dans la fin du titre, «dans les limites légales», ce que les journalistes ont tronqué… mais qui est loin d’être un détail. Cela change le sens exact. En fait, l’étude écrit clairement dès son introduction que 97,4 % des échantillons ne dépassent pas les limites de pesticides autorisées par l’UE (maximum residue level, MRM) alors que 2,6 % les dépassent. Ainsi, les 3% restants sont loin d’être du « bio »…

Pfff, aucune déontologie, quelle honte…

 

John Philip C. Manson