Exemples de remarques sur le climat

Portraits d’un monde ébranlé par le changement climatique (en titre).

Notez bien que les vignettes qui suivent mettent directement en accusation le changement climatique (qui, à la base, est bien une réalité).
spitzberg
La chute des glaces est causée par le poids des glaces. Les glaces cèdent sous leur propre poids, et cela arrive aussi à basses températures. Quand la glace fond, c’est par liquéfaction en tout point sur toute sa surface, pas par chute. Plus la glace est haute et épaisse, plus son poids est important, et plus ça chute. La chute survient quand la glace est épaisse et abondante. Quand la glace se rompt, se fragmente comme des stalagtites brisées ou par gros blocs, ce n’est pas de la fonte. La fonte, elle, est un écoulement liquide.
kiribati
L’archipel Kiribati est quasiment à l’altitude zéro, il est carrément au niveau de la mer. Il est donc normal que les vagues soient une menace puisque les îles affleurent juste au-dessus de l’océan.
Un atoll se caractérise par un phénomène géologique : les îles s’enfoncent d’elles-mêmes pour former un récif coralien, cet enfoncement s’appelle subsidence. Il ne s’agit donc pas principalement d’une élévation du niveau des eaux, mais d’un affaissement des sols dans l’océan, ce qui n’est pas pareil. Voir image ci-dessous :
Coral_atoll_formation_animation
La subsidence est de nature géologique, elle n’a rien à voir avec l’évolution du climat. Tandis que les tempêtes et ouragans et les inondations qui assaillent cet archipel, c’est liée à la latitude : le climat y est donc équatorial et humide, ça existe depuis des millions d’années.
pâques
Ici, concernant l’île de Pâques, l’on sait que l’île autrefois couverte d’une forêt a entièrement été déforestée par les ancêtres des autochtones. Le pillage des ressources marines par la pêche industrielle est de la faute des hommes, pas à cause du changement climatique. En effet, ici, ça n’a aucun rapport…
madagasikara
Les cyclones existent depuis des millions d’années, dans les zones tropicales. L’aggravation de la violence des cyclones n’est pas observée, cela reste actuellement une hypothèse sur le futur du climat. Oui, Madagascar est une île exposée à la sécheresse, à la pauvreté, mais cela surtout à cause de sa déforestation massive. La disparition des arbres a des conséquences désastreuses, quelque soit l’endroit dans le monde. Ici la déforestation massive est la cause principale des problèmes, et l’habitat des lémuriens (des primates) étant peu à peu détruit, ces animaux sont en danger. De même que le braconnage de l’ivoire, et le trafic d’animaux sauvages, une abomination… Et ça, le climat n’y est pour rien.
Pourquoi le journalisme attribue t-il systématiquement des problèmes environnementaux uniquement au réchauffement climatique sans même évoquer d’autres causes (qui sont pourtant connues) ? Pourquoi détourner le contexte ? Pourquoi attribuer au changement climatique (qui est bien réel) d’autres conséquences auxquelles il n’a rien à voir, et s’en servir pour faire de l’alarmisme apocalyptique et ultrapolitisé ?
Il faut s’en tenir seulement aux faits. Et ne pas faire de surenchère sensationnaliste. La climatologie est très fortement politisée, et elle se distingue des arguments des scientifiques en nous faisant un matraquage médiatique régulier. La science est victime de récupération politique. Et ce n’est pas comme ça que l’on aboutira à des actions concrètes utiles. Le mélange du vrai avec des trucs n’ayant rien à voir a contribué à rendre les gens sceptiques envers le climatisme politique, au point de renier même la réalité du réchauffement climatique alors que celui est réel. La communication scientifique à travers la politisation du problème est un désastre.
Croire que le climat a durablement été stable dans l’histoire de la Terre, et que cela doit être contrôlé et restabilisé, est un fantasme, une illusion :
climat

 

John