7% de la biodiversité aurait disparu en 3 siècles

Je cite : « Sixième Extinction : 7% des espèces probablement déjà disparues. Ce ne serait pas 1,3% mais 7% de la biodiversité terrestre qui aurait disparu, soit environ 130 000 des espèces déjà connues. »

Si 7% représente 130 000 espèces, alors 100% c’est équivalent à 130000/0,07 = environ 1 857 143 espèces, soit à peine 2 millions d’espèces connues.

Cependant, selon le journal Le Monde (http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/23/pres-de-8-7-millions-d-especes-vivantes-peuplent-la-terre_1562713_3244.html) : « Notre planète compte environ 8,7 millions d’espèces vivantes, dont 6,5 millions évoluent sur la terre ferme et 2,2 millions en milieu aquatique, selon l’estimation la plus précise jamais effectuée et publiée mardi 23 août aux Etats-Unis. Seules 1,23 million (ou 14,1 % du total) d’entre elles ont été jusqu’à présent découvertes, décrites et cataloguées, précisent les chercheurs du Census of Marine Life (« recensement de la vie marine »), auteurs de ces travaux parus dans la revue scientifique américaine PLoS Biology. »

Le pourcentage d’espèces connues ayant disparu en 3 siècles est approximatif, car le nombre total d’espèces connues n’est pas précis. Selon Le Monde, c’est 1,23 million d’espèces répertoriées, tandis que la division de 130000 espèces disparues par le coefficient 0,07 donne plutôt le nombre de 1,86 million d’espèces estimées…

Bref, il y aurait plus de 7 fois le nombre d’espèces connues pour se représenter le nombre total d’espèces sur Terre. On est bien loin d’avoir tout recensé. Et puis, si 130 000 espèces connues disparaissent en 3 siècles, alors c’est presque 1 million d’espèces (connues et inconnues) qui s’éteignent en 3 siècles…

 

Supposons que le taux de 7% d’espèces éteintes soit constant. Et que tous les 3 siècles, 7% des espèces restantes s’éteignent à leur tour.

Le nombre E d’espèces connues en 2015, et encore existantes à l’années 2015 + T, ça correspond à cette équation de décroissance exponentielle :

  • E(T) = e^(-0,0241902 T).

Tous les 3 siècles, ça perd 7% des espèces connues : au temps T=0, on a E = 1 (c’est-à-dire 100%), puis E = 0,93 lorsque T = 3 siècles, puis E = 0,8649 quand T = 6 siècles.

Donc si le taux de perte est constant à 7% tous les 3 siècles, ça signifie que 99% des espèces connues en 2015 auront disparu dans 190,373 siècles (dans 19037 ans environ). Et à l’échelle géologique, 19 mille ans, c’est court…

Il est utile de préciser que l’extinction actuelle des espèces a commencé bien avant le réchauffement climatique. L’extinction des espèces est due à l’Homme : la chasse, le braconnage (éléphants, singes, phoques, cétacés…), les insecticides qui tuent de nombreuses espèces d’insectes dont les précieux pollinisateurs, les massacres à grande échelle sur tous les continents.

Derrière la barbarie des braconnages, il y a souvent des croyances stupides et inutiles que l’on devrait combattre : par exemple, certains abrutis croient que la corne de rhinocéros réduite en poudre aurait des vertus aphrodisiaques, ce qui est faux. De même, en Asie du Sud-Est par exemple, où selon des croyances ancestrales, la poudre d’ivoire aurait des vertus médicinales et aphrodisiaques, ce qui est faux… Ces croyances motivent les braconnages. Les croyances racontent et font croire des conneries. Si on met fin à ces croyances, on pourrait sauver les rhinocéros et les éléphants… La connerie humaine, quelle merde…

Les espèces vivantes sur Terre ne représentent approximativement que 1% de toutes les espèces que la planète a connu. En effet, les scientifiques estiment que 99% des espèces ayant vécu sur Terre se sont éteintes, et aucune d’entre elles n’a vécu plus de 100 millions d’années. Voir ici : http://secouchermoinsbete.fr/4876-nombreuses-sont-les-especes-disparues

Dans 19000 ans environ (ou moins si la tendance s’aggrave), ce sera 99% des espèces connues actuelles qui auront disparu !

Une extinction de masse, comme certains le suggèrent ? Je dis que c’est possible. C’est malheureusement crédible…

John Philip C. Manson

 

Publicités