Les collégiens mauvais en maths : le niveau est en baisse

Les conséquences peuvent être graves. Si 20% des collégiens n’ont pas le niveau requis, que dire des 25% des médecins n’ayant pas les compétences demandées en mathématiques et statistiques ? Et que dire aussi de plus de la moitié des articles universitaires statistiquement faux et aux conclusions biaisées ?

 

C’est le cri d’alarme lancé par le chercheur Américain Alex Reinhart. Dans son livre « Statistics Done Wrong« , il liste les erreurs courantes en statistiques et en mathématiques perpétrées pourtant par ceux qui devraient les éviter.

 

D’après une récente étude, dans les grandes villes universitaires d’Europe, la moitié des étudiants en première année de médecine n’ont pas la moyenne en statistiques. Mais grâce au jeu des coefficients, ils arrivent à valider leurs examens. Même en dernière année, où il ne devrait rester que les meilleurs, 25% n’arrivent pas à avoir la moyenne.

Bordel, mais où va t-on ? Et que fait-on ?

 

Advertisements