Le bruit des éoliennes

Je viens de lire l’affirmation d’un sondage : « Les riverains sont 70% à avoir une image positive des éoliennes et autant à les considérer bien implantées dans le paysage. Plus de trois quart d’entre eux affirment même ne jamais les entendre ».

Ce qui est utile de savoir, c’est qu’au niveau du rotor d’une éolienne, le bruit atteint 112 dB. Lorsqu’on double la pression acoustique, le bruit est augmenté de 3 dB. Ainsi, si on double la distance à la source, le bruit est divisé par 4, et a donc une perte de 6 dB.

A environ 1 km, le bruit est d’environ 52 dB, et 34 dB à un peu plus de 8 km. Or, la fréquence sonore d’une éolienne est d’environ 63 Hz, c’est un son grave, il y a aussi émission d’infrasons (qui ont un effet sur le corps humain), sachant que les sons graves se propagent sur de longues distances (par rapport aux sons aigus  et les ultrasons qui sont rapidement absorbés par la matière).

Comme l’on doit placer les éoliennes à au moins 500 mètres des habitations, le son reste absolument audible, jusqu’à 58 dB quand on est à la distance de 500 m.

  • Dans cette page ci-contre : http://www.leseoliennes.be/nuisance/bruit.htm quand il est affirmé qu’« un éléphant émettant à 112 dB (donc au même niveau que le rotor d’une éolienne) peut être entendu à 10 km car les sons très graves se propagent très loin. Une étude australienne a constaté que les riverains se plaignaient du bruit des éoliennes jusqu’à 5 km de distance ». C’est crédible selon la physique.

Il est juste que les infrasons paraissent inaudibles et l’on est alors tenté de croire que l’inaudibilité des infrasons n’a aucune conséquence. Mais la pression acoustique des infrasons est bien réelle, l’oreille humaine n’entend pas les infrasons mais ils ont cependant des effet nuisibles : troubles du sommeil, maux de tête, acouphènes (bourdonnements ou tintements dans les oreilles), sensation d’augmentation de la pression à l’intérieur de l’oreille (moi je ressens ce symptôme), vertiges (étourdissements et sensations d’évanouissement), vertige (sensation du corps ou de la pièce qui tourne), nausées, troubles de la vue, tachycardie (accélération des battements du cœur), irritabilité, problèmes de concentration et de mémoire, angoisses associées à des sensations de palpitations ou de frémissements internes, surgissant pendant l’éveil ou le sommeil.

Ainsi, selon le sondage, une majorité de riverains n’entendraient pas les éoliennes ? Donc si vous écoutez cette vidéo ci-dessous, c’est peut-être une hallucination ? Pourtant, on entend très bien !

 

 

En France, la distance minimale entre une éolienne industrielle et une habitation est de 500 mètres. Des chercheurs et des politiciens préconisent d’augmenter cette distance. Je suis d’accord avec cette suggestion raisonnable.

Copyright 2015 John Philip C. Manson

 

 

Publicités