Une éclipse solaire met en péril le système électrique ?

Encore une catastrophe bidon pondue par le journalisme.

Une éclipse de soleil peut-elle nuire à la production d’électricité d’origine photovoltaïque ?

Sachant que le diamètre angulaire du soleil est d’environ 32 minute d’arc (0,533°), et que la lune effectue une orbite de 360° en environ 28 jours (en période synodique), alors la lune occultera le soleil pour une durée inférieure à une heure pour toute la durée d’une éclipse solaire. Une éclipse solaire totale ne dure qu’environ 2 minutes.

Concrètement, une heure ça représente environ 11 à 18 watts d’électricité en défaut, pour chaque mètre carré de panneau solaire, soit une quantité en défaut de 0,01 à 0,02 kWh par mètre carré de panneau solaire… Et encore moindre si l’on évoque 2 minutes au lieu d’un maximum d’une heure.

Il existe bien plus préoccupant que les éclipses solaires.

  • La nuit, les panneaux solaires sont inactifs. C’est fréquent : ça arrive chaque nuit. Les éclipses solaires sont plus rares.
  • Les jours de neige, les panneaux sont inactifs.
  • Les jours nuageux et/ou pluvieux, les panneaux sont inactifs.
  • Aux latitudes entre le pôle terrestre et les régions tempérées, les panneaux solaires ne sont pas rentables par rapports aux zones tropicales et équatoriales.

Mais j’ai la preuve que les craintes concernant le photovoltaïque à cause d’une éclipse, c’est une énorme connerie !

En effet, le 20 mars 2015, l’éclipse solaire sera vue comme totale et partielle dans des lieux où il n’existe aucun panneau solaire : le sud du Groenland, la Mer du Nord, et l’Océan Arctique ! L’éclipse solaire ne sera pas du tout visible en dehors de cette zone géographique.

sun-eclipse

 

 

Si tous les cons volaient dans le ciel, il ferait nuit, et la filière photovoltaïque tomberait en panne…

iconlol

© 2015 John Philip C. Manson

 

Advertisements