Sur l’interdit des images selon l’Islam

Suite aux polémiques relatives à la représentation du prophète Mahomet, j’ai essayé de me renseigner à ce sujet.

Ce n’est pas dans le Coran mais dans les hâdiths où l’on trouve des références sur l’interdit des images.

Selon les hâdiths, non seulement l’interdit s’applique pour la représentation du Prophète, mais en général toutes les représentations des êtres possédants des âmes et les anges ne pénètrent pas un foyer où s’y trouve un chien ou des images.

Au sens strict, l’interdit porté contre les images concerne leur adoration (le risque d’idolâtrie) et non le fait de posséder ou de créer ces images. Cela est fort probablement inspiré d’un des 10 commandements de la Bible : « Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. »

Si les croyants respectaient strictement l’interdit des images, alors il serait interdit de dessiner des humains, les photos mémorisées dans un ordinateur (ou visionnées via un navigateur web) seraient interdites (l’interdiction de conserver les souvenirs de proches disparus c’est plutôt cruel), le cinéma et la télévision aussi seraient interdits (cadence de 25 images par seconde, les êtres humains y étant très souvent représentés). Les dessins animés, c’est probablement interdit… Je plains le journalisme qui ne peut plus s’appliquer : la contrainte de ne photographier ni filmer personne. Seule l’écoute de la radio serait autorisée… Est-ce que tous les croyants tiennent compte de tous ces détails ? Au fait, est-il interdit de se regarder dans un miroir ? En effet, un miroir reflète notre image.

Il faut ne pas oublier que l’interdit des images n’a pas toujours existé, et s’est mis en place assez tardivement.

© 2015 John Philip C. Manson

Publicités