Outillage épistémologique et méthodologie scientifique

Lors de mon surf sur le web, je trouve une page intéressante :

Et notamment celle-ci :

Avec ces lectures-ci, on se doute bien que la recherche documentaire dans la démarche de scepticisme scientifique représente un gros travail et beaucoup de bonne volonté. Ce qui contraste avec les croyances conformistes qui ne sont rien d’autre que de la paresse intellectuelle.

Mais aussi ce lien prête à la réflexion et au doute :

L’un des protagonistes citerait Einstein avec la citation suivante : « Tous ceux qui sont impliqués dans la science finiront par découvrir qu’un esprit, immensément supérieur à l’homme, se manifeste dans les lois de l’univers ». Mais en me renseignant afin de retrouver factuellement si Einstein aurait fait une telle affirmation, je ne trouve rien de convainquant… Citation apocryphe ? En effet, Google ne donne que 9 résultats non probants (si l’on ôte le nom des protagonistes qui ont attribué la citation à Einstein).

En recherchant la même citation en anglais : « Everyone who is seriously involved in the pursuit of science becomes convinced that a spirit is manifest in the laws of the Universe », « a Spirit vastly superior to that of man ». Il est difficile de faire le tri des sites religieux partisans de l’idée que la citation soit authentique. Il faut donc fouiller dans les écrits d’Einstein pour trancher la question. Apocryphe ou authentique, la citation attribuée à Einstein ne constitue cependant pas une preuve objective de l’existence de Dieu. La citation ne sert occasionnellement qu’à faire un argument d’autorité.Dieu n’est pas une hypothèse scientifique, c’est un autre débat… Et un scientifique, n’importe lequel, peut se tromper : Einstein s’est bien trompé à propos de la mécanique quantique par exemple… Il n’y a d’autorité que celle des faits.

Et une phrase d’un des deux protagonistes (voir le lien ci-dessus) m’intrigue beaucoup : « Dieu est une information au sens qu’il est immatériel. Il n’est ni énergie, ni être. Il échappe à toute dénomination, Dieu est transcendant. »

Si Dieu n’est pas défini, comment peut-on être certain de l’avoir rencontré/détecté/découvert ?… Quelques citations (authentiques) d’Einstein expriment ceci :

  • « Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l’objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l’expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste.« 
  • « Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’y crois.« 
  • « Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement. S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler « religieux » ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler.  »  (Albert Einstein, lettre du 24 mars 1954)« 

Voici une anecdote, dans un tout autre contexte :

Au cours du mois de décembre (de cette année 2014), lors d’un vide-grenier (sorte de brocante), un proche m’a proposé de récupérer pour moi une encyclopédie ancienne (avec tous les tomes) au cas où cela m’intéresserait. En effet, comme les livres m’intéressent, même anciens, j’ai dit oui. J’ai donc fait l’acquisition des tomes de l’encyclopédie dont le nom est « Nouveau Larousse illustré« . Satisfait du bon état de conservation des volumes, j’ai découvert ensuite que ces tomes furent édités de 1897 à 1904. Certains penseront peut-être que je collectionne des vieilleries désuètes et ringardes. Mais à la lecture de ces tomes, j’ai été surpris de constater des sujets très complets, on y trouve des mathématiques d’un bon niveau, ainsi que des articles assez bien conçus sur la chimie et la musique. Je peux même déclarer que cette encyclopédie, bien qu’assez ancienne, a un niveau de qualité de contenu sensiblement supérieur que tout ce qu’on peut lire la plupart du temps dans Wikipedia (à l’exception toutefois des articles Wikipedia de qualité et qui sont supervisés par des spécialistes). Hé oui, franchement.

Un exemple avec un paragraphe de l’article « CARBONIQUE » :

carbonique

Très intéressant : en 1898, la proportion de CO2 dans l’air était d’environ 3 volumes pour 10 000 volumes d’air (soit 300 ppmv). Actuellement il est d’environ 400 ppmv.

Vous voulez lire les tomes du « Nouveau Larousse illustré » ? C’est possible ! L’encyclopédie est disponible en format PDF ici : https://archive.org/download/nouveaularoussei02laro/nouveaularoussei02laro.pdf (attention, ça pèse 146,1 Mo, pour 866 pages au total, le PDF est assez long à charger les pages lors de son ouverture). Bonne lecture.  😉

 

© 2014 John Philip C. Manson

 

Publicités