Dérèglement climatique : taux de CO2 et élévation de température

Avec les données indiquées, j’ai pu faire un calcul au moyen de la loi de Stefan-Boltzmann et de la formule d’Arrhenius, en reliant le taux de CO2 avec la variation de température.

Sachant qu’un doublement du taux de CO2 a pour conséquence une élévation thermique atmosphérique de +0,68°C, et en considérant un accroissement constant de CO2 de 2,2% par an, je ne trouve pourtant pas +4°C pour 2100 par rapport au début du 19e siècle, mais +2,4°C.

Détail : les +4°C indiqués par le GIEC ne sont pas accompagnés ici de la marge d’incertitude qui est pourtant une donnée nécessaire.

© 2014 John Philip C. Manson

 

Publicités