Chauffage domestique et poids : des études contradictoires

Aujourd’hui, je vais démontrer qu’il existe des études contradictoires sur le même sujet. Ici, le cas de l’influence du chauffage domestique sur le poids humain.

Voici un texte issu de l’étude de l’université de Stirling, publiée par l’almanach Vermot 2015 :

chauffage

En résumé : lorsque les gens surchauffent, ils dépensent plus d’énergie et ont moins d’appétit, donc ils maigrissent.

Cependant, et c’est là l’essentiel du problème, c’est en contradiction totale avec les articles suivants qui révèlent une étude de l’université de Maastricht :

En bref, si on considère les deux études comme vraies, cela signifie qu’on brûle nos graisses quand il fait froid, et qu’on perd aussi de la graisse quand on mange moins quand il fait chaud ?

Chiche, je vais me rouler à poil dans la neige pour brûler mes calories, puis ensuite je vais me faire cuire dans un sauna pour fondre comme neige au soleil.

iconlol

Généralement, en cas de contradiction, les deux phénomènes ne peuvent pas être vrais en même temps, et que l’un est vrai quand l’autre est faux, ou peuvent être faux tous les deux.

Force est de constater que dans le domaine climatologique, ou les domaines de la santé, il peut arriver que des études affirment une chose et son contraire (manipulation du public ? conflits d’intérêt ?)… Par conséquent, il faut donc les considérer avec du recul.

 

© 2014 John Philip C. Manson

 

 

Publicités