Publication scientifique : vers l’open access institutionnel ?

Il ne faut plus s’étonner de voir le grand public qui a pris l’habitude depuis longtemps de lire de la presse bon marché de « science alternatives »…

Les revues scientifiques spécialisées et de qualité, c’est vrai que c’est cher, même pour les chercheurs ainsi que ceux qui évaluent leurs pairs… Cela ne favorise pas la diffusion des savoirs, ainsi que la critique de ces savoirs que l’on a le devoir d’évaluer.

Dépasser les modèles onéreux, c’est une bonne initiative, à condition de maintenir l’évaluation scientifique des publications.

 

Advertisements