Le grand mensonge de la transition énergétique

Voici un article sur Agoravox écrit par un physicien, docteur ès sciences :

Article intéressant, je le partage ici.

Il y est question de l’abaissement de la part du nucléaire dans la production électrique, passant de 75% à 50%. Concrètement, si on réduit le nombre de centrales nucléaires et on compense cette perte par les énergies renouvelables :  il va falloir trouver comment produire 134,2 TWh par an (sachant que 1 TWh = 1 milliard de kWh) avec les éoliennes et les panneaux solaires. Si on augmente la part d’énergies renouvelables sans réduire le nucléaire :  dans ce cas, pour que la part du nucléaire passe de 75% à 50%, la production totale d’électricité augmente de 49,6% du fait de l’augmentation de la part des énergies renouvelables tout en conservant les centrales nucléaires. Ce choix n°2 est mauvais si l’on compte faire des économies électriques, sachant que ce cas particulier fait passer la part de ce qui n’est pas nucléaire (donc les énergies thermiques, renouvelables, fossiles…) de 136,5 TWh par an à 404,9 TWh par an, la différence étant de 268,4 TWh, soit une production surnuméraire de 30,6 GW, soit l’équivalent moyen de 9 centrales nucléaires. Si on réduit le nombre de centrales nucléaires sans remplacer par des énergies renouvelables dans l’immédiat :  il faudra assumer une perte de production de 268,4 TWh, c’est-à-dire une baisse de production électrique totale de 49,6%, qui équivaut à perdre 9 centrales nucléaires sur les 19 que nous possédons. C’est risqué…

L’auteur de l’article d’Agoravox a raison quand il déclare que « le grand mensonge est de prétendre que les énergies renouvelables sont en mesure dans l’immédiat de répondre à cette demande en prenant le relais des énergies fossiles et du nucléaire. »

Force est de constater que la politique se résume à une idéologie indifférente aux calculs sur la viabilité de projets ô combien périlleux… A t-on pensé aux conséquences ? La France se remettra aux centrales à charbon, comme l’Allemagne l’a fait en abandonnant peu à peu le nucléaire ces dernières années. Et importer du charbon revient à devenir dépendants de la Chine…

Par rapport à certains commentaires sur Agoravox, relevons que le projet de loi sur la transition énergétique a été adopté mardi 14/10/2014 à l’Assemblée nationale en première lecture par 314 voix pour, 219 contre et 32 abstentions. Voir ici : http://www.leparisien.fr/politique/l-assemblee-adopte-le-projet-de-loi-sur-la-transition-energetique-14-10-2014-4212821.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.google.fr%2Furl%3Fsa%3Dt%24rct%3Dj%24q%3D%24esrc%3Ds%24source%3Dweb%24cd%3D1%24sqi%3D2%24ved%3D0CEIQqQIwAA%24url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.leparisien.fr%252Fpolitique%252Fl-assemblee-adopte-le-projet-de-loi-sur-la-transition-energetique-14-10-2014-4212821.php%24ei%3Dz2c_VNXbGJKxabDfgtAK%24usg%3DAFQjCNGXrPWBjCrJMvW3uV07TAtwj-Q04g%24bvm%3Dbv.77648437%2Cd.d2s

Là aussi : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/14/20002-20141014ARTFIG00301-les-deputes-adoptent-largement-le-projet-de-loi-sur-la-transition-energetique.php

Ce qui contredit un commentaire (au lendemain de la promulgation de la loi) qui affirme que la loi dite de « transition énergétique » n’a été votée que par 35 députés…

© 2014 John Philip C. Manson

Advertisements