Mort clinique et vie post-mortem

Il y aurait une vie après la mort… C’est ce que révèle une étude réalisée par l’université de Southampton pendant 4 ans sur 2 060 patients ayant fait un arrêt cardiaque.

Mais soyons clair sur un point essentiel : la mort clinique est définie médicalement comme étant une brève période d’inconscience causée par un apport sanguin insuffisant au cerveau dû à une mauvaise circulation sanguine, à une insuffisance respiratoire, ou aux deux. Il s’agit d’un état réversible différent de létat irréversible de mort cérébrale. Un arrêt cardiaque ne définit pas la mort cérébrale qui est la véritable mort. Lorsque quelqu’un est réanimé après un arrêt cardiaque, il n’a pas ressuscité puisqu’il était resté vivant. Le coeur est une pompe, et quand celui-ci s’arrête, il ne reste que quelques minutes pour intervenir d’urgence afin de sauver le cerveau de l’anoxie qui est fatale passé le délai.

Lors de l’arrêt cardiaque, le cerveau reste actif pour quelques minutes : l’arrêt cardiaque entraîne la chute de la pression sanguine, et c’est la syncope. Il n’est donc pas rare que cela entraîne des hallucinations, ce qu’attestent les témoignages quand les patients ont pu être ranimés à temps.

La mort clinique est un état de mort apparente. La mort cérébrale est un état irréversible conduisant à une mort certaine s’il n’y a pas de maintien en état de vie végétative avec des appareils adaptés. La mort c’est l’abolition définitive de la conscience.

Confondre délibérément la mort clinique et la mort cérébrale, c’est biaiser complètement les conclusions de l’étude des « miraculés » ayant survécu à un arrêt cardiaque… Dans cette étude, je perçois un parti pris, une croyance partisane, de la partialité, la croyance prédomine la rigueur objective.

Même FuturaSciences se laisse leurrer dans la confusion entre la mort clinique et la mort cérébrale, ou a voulu verser dans la « science » décalée, ou a glissé soudain dans le paranormal par sensationnalisme… Ici :  http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-ca-fait-peur-vie-apres-mort-etude-55543/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20141010-%5BACTU-Ca-fait-peur-:-la-vie-apres-la-mort-a-l-etude%5D

C’était pourtant prévisible : on peut revenir d’un état de mort clinique, sous-entendu : de mort apparente. Aucun patient n’est revenu d’un état de mort cérébrale. Quand on est (vraiment) mort, c’est pour longtemps… Très longtemps…

Les momies égyptiennes qui se réveillent soudain de leur sarcophage dans un musée, et qui enlèvent leurs vieilles bandelettes, et qui provoquent la terreur et les cris effrayés du gardien du musée, ça n’existe qu’au cinéma…

© 2014 Votre humble serviteur, John Philip C. Manson, zombie et mort-vivant.

iconlol

Advertisements