Electronucléaire français vs éolien allemand : la vérité des faits

« L’électronucléaire français a remplacé cet été une large part de l’éolien allemand. »

« Au mois de Juillet dernier les éoliennes allemandes ont délivré en moyenne leur puissance nominale durant moins de 9% du temps, valeur très éloignée des standards communément retenus dans la littérature. »

 

Je cite : « Heureusement les importations nettes allemandes d’électricité, dont une large part en provenance de France, ont permis à l’Allemagne d’alimenter le réseau local. »

Remarque personnelle : si la France renonce au nucléaire, comme l’Allemagne, pour préférer l’éolien, la France ne trouvera aucun pays européen exportateur d’électricité en cas de nécessité… Puisque le leader nucléaire européen actuel est la France. Revenir en arrière c’est très risqué.

La réalité : « Les faibles productions éoliennes allemandes durant cet été ont été secourues par des importations de puissance électrique en provenance des pays voisins. »

 

Merci au Dr Goulu d’avoir partagé cette information sur Scoop.it.

Précision personnelle : je n’ai rien contre le développement durable (je suis favorable aux solutions alternatives « propres » ou « vertes »), mais dans la réalité c’est l’efficacité qui est un critère primordial. Nous avons tous besoin de l’électricité dans notre monde moderne. Nous trouverons peut-être des solutions meilleures que le nucléaire (qui produit des déchets nucléaires indésirables, c’est vrai), mais l’éolien comme le photovoltaïoque paraissent être les pires solutions pour couvrir les besoins légitimes actuels.

De plus, certains lobbies cherchent à construire des éoliennes géantes dans certains sites historiques classés par l’Unesco (dans le département du Doubs, je crois, d’après ce que j’ai vu sur TF1 il y a quelques jours) au risque de se voir déclassé, et ça c’est choquant, scandaleux et incompréhensible…

© 2014 John Philip C. Manson

Publicités