La fréquence des ouragans en augmentation depuis 10 ans ?

Vu dans un magazine TV :

freq-ourag

La phrase suspecte dans le synopsis de l’émission TV :  «Face à ces catastrophes (les ouragans) dont la fréquence ne cesse d’augmenter depuis dix ans…»

La fréquence des ouragans augmente t-elle ?

Pas d’après ce graphique de Météo-France, fondé sur des observations :

EvolCycl_89_2009-1

L’activité cyclonique dans le monde est factuellement stable sur 20 ans dans son ensemble, entre 1989 et 2009, malgré les fluctuations. Cela dément l’affirmation selon laquelle la fréquence aurait augmenté depuis 10 ans.

Puis là non plus je n’observe pas de tendance statistiquement significative, ça a toujours fluctué :

ourag

Autrefois, les scientifiques disposaient de moins de données que maintenant. Autrefois il n’y avait pas de satellites météo. Comme maintenant nous savons tout ce qui se passe dans le monde en temps réel avec le journalisme moderne, c’est un biais statistique de croire à une augmentation de la fréquence des ouragans sur des décennies, alors que c’est la quantité de données qui a augmenté.

Je me souviens d’un graphique publié par le magazine « Science et Avenir » il y a quelques mois, ça représente la fréquence de tempêtes en France sur une période de 50 années, montrant qu’il n’existe aucune tendance à l’augmentation, il faudra que je le retrouve.

Concernant le graphique de NOAA ci-dessus, je relève les nombres d’ouragans entre 1944 à 2012, afin de vérifier les statistiques, je rééditerai ultérieurement le présent article pour ajouter ce que j’ai pu trouver.

D’après la courbe de la NOAA, de 1950 à 2009, il se produisit 6,15 ouragans par an en moyenne. Prétendre que la fréquence des ouragans par décennie a augmenté en apparence depuis 1970, c’est oublier aussi le fait que cette fréquence par décennie a baissé sensiblement entre 1950 et 1970. Pourquoi ? Mécanisme climatique inconnu ? Cela peut être dû par la distribution aléatoire de ces phénomènes, avec des périodes de creux et des périodes de pics soudains. Puis pour parler de fréquence d’ouragans supérieure à la moyenne, je fais remarquer que sur la période 1950-2009, le nombre annuel d’ouragans dont le nombre est supérieur à la moyenne : il y en a autant entre 1985 et 2009 qu’entre 1950 et 1985. Environ 42% de chance pour que le nombre d’ouragans pour une année donnée soit au-dessus de la moyenne (donc 58% en-dessous ou égal à la moyenne).Il y a statistiquement environ 1 chance sur 500 pour qu’il n’y ait aucun ouragan lors une année donnée, 1% de chance pour qu’il y en ait un par an, 4% pour qu’il y en ait 2 par an, l’optimum est atteint avec 16% de probabilité pour qu’il y ait 6 ouragans par an, et il y a environ 1 chance sur 2500 d’avoir 16 ouragans par an (possible, par le hasard).

En comparant la courbe de la NOAA ci-dessus avec les statistiques de la page suivante : http://www.recordmeteo.com/hurricanes/hurricanes-by-year.php?lang=fr j’ai constaté quelque chose : j’avais dit plus haut que la moyenne est de 6,15 ouragans par an pour la période 1950-2009 (soit 6 décennies), j’ai alors remarqué que la moyenne est de 6,2 ouragans par an pour la période 1851-2011 (c’est-à-dire en y ajoutant un siècle avant 1950). Il semble que la moyenne ne change pas.

 

Si l’on peut déduire des informations à partir des données observationnelles, en revanche c’est différent avec les simulations informatiques qui suggèrent, et sans preuve observationnelle afin de comparer, que la fréquence des ouragans sera multiplié par 10 d’ici 2050 à 2100… Voir l’image ci-dessous :

frquence-ouragan-tempratures_thumb

L’outil informatique est intéressant mais il ne faut pas trop s’y fier. On a vu ce que cela a produit vers 2008 lors de la crise des subprimes, quand on a trop fait confiance aux modèles informatiques pour prédire les marchés boursiers…

Même si moi-même je fais de la programmation informatique pour suppléer aux mathématiques, je sais qu’il faut se méfier des données générées par un ordinateur.

 

  • Sur le même thème des ouragans, voici un exemple de dénonciation contre une forme de pseudo-climatologie qui propage des stéréotypes sexistes :  https://jpcmanson.wordpress.com/2014/07/27/des-ouragans-feminins-plus-meurtriers/

 

 

© 2014 John Philip C. Manson

 

Advertisements