L’enseignement de la programmation au primaire

Les décisions en matière de pédagogie montrent que certains sont déconnectés de la réalité…

Les élèves de l’enseignement primaire auront beaucoup de mal à coder, car pour coder il faut avoir des notions de base suffisantes. À part les élèves, est-ce que les enseignants sauront maîtriser eux-mêmes les subtilités de la programmation ?

Quand j’étais à l’école primaire, rien ne me prédisposait aux mathématiques, c’était même un sujet d’angoisse pour moi. Mais le temps m’a permis de m’intéresser aux mathématiques, il faut du travail et de la patience, j’ai ainsi pu suivre des études universitaires de maths (DEUG).

Mais ce que je pense, c’est que si j’avais eu l’occasion d’apprendre à coder, à faire de la programmation, dès l’école primaire, je pense que cela aurait eu l’effet inverse de ce qu’espèrent les enseignants : enseigner une chose beaucoup trop tôt peut dégoûter définitivement les jeunes des mathématiques et de l’informatique… C’est prendre le risque que les jeunes soient davantage fâchés avec les maths et l’informatique. Leur infliger cela, c’est comme leur faire subir une peur chronique de l’eau par peur de s’y noyer.

Heureusement que ma patience m’a fait aimer les maths. Mais les méthodes pédagogiques me laissent dubitatif. Du code au primaire, mais aussi une réforme qui consiste à fusionner des régions françaises, etc, je n’y comprends plus rien, ça devient n’importe quoi, l’impression qu’on se moque de nous…

Les décisionnaires ont-ils déjà vu à quoi ressemble un langage informatique ? J’ai débuté avec les langages C++ et Q-Basic. Je maîtrise les langages Python, Perl et C, mais j’ai du mal à assimiler le code assembleur (asm). Savent-ils de quoi ils parlent à propos du code ? Ont-ils essayé eux-mêmes ?

 

Pour apprendre à coder, il faut :

  • savoir lire (l’anglais est fréquent dans les langages de programmation, mais le langage Pascal est en français)
  • savoir écrire (notamment sans faire de fautes, afin que les instructions de code puissent fonctionner)
  • savoir compter (et notamment savoir résoudre des exercices de maths de façon à les transposer sous forme de code à partir d’un algorithme conçu)
  • avoir une mémoire visuelle et une intelligence visuo-spatiale (il faut être capable de visualiser mentalement un concept de programme afin de pouvoir l’écrire)

N’importe qui n’est pas codeur qui veut. Il faut être motivé, il faut aimer ça, il faut beaucoup de pratique pour apprendre, être notamment rigoureux, et il faut surtout maîtriser les bases élémentaires pour pouvoir être capable de coder.

Exemple de code en PHP :

php

 

Apprendre à coder, c’est utile pour ceux qui suivront des études en mathématiques ou en physique, en ingénierie ou pour la création de jeux vidéo, ou le développement PHP de sites internet. Mais pourquoi à ceux à qui cela ne servira jamais plus tard ?…

 

Tiens, et si on faisait passer le permis Poids-Lourd à des gamins de l’école maternelle ?

iconlol

 

© 2014 John Philip C. Manson

 

Advertisements