Les chercheurs inquiets pour l’emploi scientifique

«Entre 2012 et 2016, d’après les projections du ministère de la Recherche, la baisse du recrutement sera de 38 % au CNRS et de 27 % pour les postes d’enseignants-chercheurs dans les universités».

«Notre principale inquiétude, ce sont les vocations scientifiques».

 

Publicités