Sociologie : infidélité et mathématiques

En lisant un magazine TV, je tombe sur le synopsis d’une émission de télévision qui présente des données quantitatives intéressantes dans le domaine de la sociologie.

L’infidélité, un thème qui a fait parler de lui autant que l’amour…

Voici la photo du synopsis du documentaire TV :

infid

  • Un homme sur deux et une femme sur trois admettent avoir été infidèle. Voila le fait déclaré.

Devant ces chiffres, mon sentiment immédiat est mon doute sur la réalité d’une histoire d’amour durable. Cela ne me donne absolument pas l’envie de me marier…

Que peut-on apprendre avec ces données, en supposant que celles-ci sont fondées ?

Les calculs de probabilités sont particulièrement intéressants :

Sur la base d’un couple hétérosexuel :

  • Probabilité de 1/3 pour que le couple soit composé d’un homme et d’une femme qui sont restés fidèles. (Jusqu’à quand ?…)
  • Probabilité de 2/3 pour que le couple soit composé d’au moins un partenaire infidèle (soit l’homme a trompé, soit la femme, soit les deux).
  • Probabilité de 1/2 pour qu’un des deux partenaires (homme ou femme) ait trompé son/sa partenaire.
  • Probabilité de 1/6 que les deux partenaires ont été infidèles l’un et l’autre.
  • Probabilité de 1/3 pour que le partenaire masculin ait été infidèle envers sa partenaire féminine fidèle.
  • Probabilité de 1/6 pour que la partenaire féminine ait été infidèle envers son partenaire masculin fidèle.

 

Ainsi, les couples mutuellement fidèles seraient minoritaires (33% des couples)… Ce n’est guère étonnant en regard du taux actuel de divorces.

Le taux de divorce en France en 2011 était de 44,7 %. Ce taux avait atteint un pic en 2005, à 52,3 %, avant de décliner.

 

L’âme-soeur ? Le prince charmant ? Ils vécurent éternellement heureux ensemble ? C’est de la science-fiction…  🙂   Enfin, ça dépend pour qui. Il ne faut pas généraliser. Mais c’est plutôt difficile de rester optimiste.

 

 

Proverbes sur le mariage :

  • Se marier, c’est diviser vos droits par deux et doubler vos devoirs.
  • On doit respecter le mariage tant qu’il n’est pas un purgatoire, et le dissoudre s’il devient un enfer.
  • Si la fournée de pain est manquée, c’est une semaine perdue; si la moisson est mauvaise, c’est une année perdue; si le mariage est funeste, c’est une vie perdue.
  • Le mariage est toujours le tombeau de l’amour.
  • L’âge estropie les bêtes, et le mariage les gens.
  • Le mari qui raconte les nouvelles à sa femme est récemment marié.
  • Il faut prier une fois avant de partir en guerre, deux fois avant de s’aventurer en mer, trois fois avant de se marier.
  • L’amour rend aveugle mais le mariage rend la vue…
  • Mariage prompt, regrets longs.

 

 

© 2014 John Philip C. Manson

Publicités