Jésus a inventé le tweet, d’après le Vatican ?

habemuspapam

À propos du titre racoleur

Je n’ai personnellement rien contre les paraboles et le message d’amour de Jésus.

Ce que je dénonce, c’est une propagande basée sur une inexactitude. Vous allez comprendre pourquoi.

Les formules brèves ayant du sens, c’est-à-dire les aphorismes, c’est aussi ancien que l’invention de l’écriture, et la plupart sont même plus anciennes que le christianisme.

Pour exemples : les citations de Bouddha, de Confucius, d’Aristote, de Xénophane, de Héraclite, d’Eschyle, d’Euclide, d’Épicure, de Socrate, de Platon… et la liste est assez longue (il existe une variété d’auteurs antiques). Si l’on reproduisait toutes les citations des personnalités antiques dont je viens de donner la liste, on remplirait une bibliothèque ! Voila la vérité. Prétendre le contraire serait renier l’existence du confucianisme, du bouddhisme, et la philosophie grecque antique.

Un tweet implique l’existence de Twitter (créé en 2006 par l’américain Jack Dorsey, pas avant).

L’Alzheimer est un drame, mais à ce point… Comment peut-on oublier les hommes qui ont précédé Jésus ?

Aristote a été très influent pendant le Moyen-Âge en Europe occidentale, à l’époque où l’Église dominait sur les esprits. Relevons que Aristote est un auteur influent en ce qui concerne la métaphysique (du grec : meta ta phusika = « après la physique ») ainsi que d’autres sujets. Bref, l’Église, prétendant aujourd’hui que Jésus ait inventé les aphorismes ayant des similitudes avec Twitter, aurait-elle oublié l’un de ses auteurs favoris, Aristote ? C’est le comble…

Sur Wikipedia, en lisant l’article sur Aristote, je peux lire ceci : «Au XIIIe siècle, la philosophie aristotélicienne, transformée par Thomas d’Aquin en doctrine officielle de l’Église catholique romaine, […]»

Aristote (un auteur parmi bien d’autres dans l’Antiquité), dont les citations courtes, ayant un sens, a précédé Jésus d’un peu plus de 3 siècles.

Puis en ce qui concerne les tweets lus sur Internet, avouons que parfois, ça ne vole pas bien haut. Comme les tweets banals, mesquins, égoïstes, ou racistes ou homophobes, ou remplis de fautes d’orthographe, par exemple. On ne peut pas dire franchement que les tweets aient toujours un sens…

À propos du contenu de l’article du journal

 

Les propos sont plus nuancés par rapport au titre, mettant l’importance sur la communication et le dialogue.

Mais la communication entre les gens n’a de valeur qu’à travers la sincérité, la transparence et l’objectivité. Partout où règne une forme de pouvoir, il y a volonté de contrôle par divers moyens. La terreur en des époques troublées (Inquisition médiévale, la dernière condamnation au bûcher date de 1781 à Séville), puis la propagande à l’ère d’Internet avec des titres racoleurs…

Mieux vaut lire directement les évangiles que d’applaudir naïvement au moindre titre de presse qui semble avoir oublié l’existence des auteurs de l’Antiquité ayant précédé Jésus…

 

© 2013 John Philip C. Manson

Publicités