Le QI vendu comme un produit sur Facebook

einstein160

Einstein n’a jamais passé de tests de QI car ils n’existaient pas encore avant sa mort sous leur forme moderne telle qu’on les connaît… En 1926, la psychologue Catherine Morris Cox a publié une étude sur les hommes et femmes, ayant vécu avant le 20e siècle, réputés être les plus intelligents. Par exemple, l’écrivain Goethe fut «évalué» avec un QI de 210, sans qu’aucune preuve ne soit avancée, cette valeur de 210 n’est même pas apte à être comparée avec d’autres éléments objectifs pour confirmer ou réfuter cette hypothèse. Pareil pour Einstein avec son présumé QI de 160. Idem pour Descartes (17e siècle), Blaise Pascal (17e siècle), Galilée (17e siècle), Nietzsche (19e siècle), Mozart (18e siècle). Leur QI a été estimé d’après les écrits et travaux qu’ils ont laissés, mais ce n’est pas fiable car il s’agit d’une évaluation subjective, fondée sur une appréciation personnelle de la psychologue. Dans des tests classiques actuels, la marge d’erreur est de l’ordre de 35%… Et au début du 20e siècle, les premières évaluations de QI servaient à dépister les écoliers en retard scolaire par rapport à la moyenne (c’était le but légitime du Dr Binet qui inventa ce procédé psychotechnique au début du 20e siècle).

Les médias ont rapidement dénaturé ce concept pour en faire un produit vendeur qui flatte les égos…

On ne peut pas réduire les gens à des chiffres, et surtout des chiffres inventés.

À travers le web, on s’aperçoit bien que les journalistes se sont emparés du thème fumeux de QI. Par exemple, sur le moteur Google, on tape ce terme de recherche : « QI supérieur à einstein ». On tombe sur presque 15000 titres racoleurs de personnes dotées d’un QI supérieur à Einstein, des personnes qui sont systématiquement des enfants… Vendre du rêve c’est classique…

Un beau jour, un œuf dur, baignant dans de l’eau en ébullition dans une casserole, s’est posé cette question : « Euh, c’est quoi un test de « cuit » ? »    😉

einstein195

Dix jours après cette publicité du QI d’Einstein sur Facebook, une nouvelle publicité est apparue. Cette fois, Einstein présente un QI (toujours fictif) de 195 au lieu de 160 (comparaison avec l’image d’en haut). La supercherie est explicite.

Ça alors (ton ironique), le QI d’Einstein a augmenté de 35 points en 10 jours, même après sa mort…

 

Le QI ne mesure pas l’intelligence mais la crédulité des internautes.

 

© 2013 John Philip C. Manson

Advertisements