Science décalée dans Futura-Sciences

Ça y est. Futura n’échappe pas à l’analyse critique cette fois.

Des trucs qui clochent à propos d’un courant électrique qui rend meilleur en maths.

  • De ma propre expérience personnelle, de l’école primaire jusqu’au DEUG 1, soient 13 à 14 ans de scolarité (et en plus j’ai repris de nouvelles études depuis octobre 2012 !), les progrès en maths ne proviennent que d’un travail d’entraînement régulier et d’un apprentissage préalable des bases essentielles. Je doute qu’une stimulation électrique améliore les performances en maths si le volontaire est réfractaire ou allergique aux maths par exemple. Il n’y a pas de progrès sans travail régulier, sans effort de réflexion. Je ne crois pas que l’électrisation cérébrale d’un nul en maths fasse de lui un génie des maths. Je pense que l’électrisation améliore la vitesse de transmission des signaux cérébraux, mais ne rend pas plus intelligent pour autant… Le progrès naît de l’effort, ça ne vient pas tout seul. On peut apprendre vite, mais il faut néanmoins apprendre et réfléchir, ça ne tombe pas miraculeusement du ciel, c’est ce que je voulais dire.
  • Autre détail : l’article de Futura affirme que «la rumeur prétend que nous n’exploitons que 10 ou 30 % des capacités de notre cerveau». J’ai la preuve que c’est une idée reçue, farfelue, c’est une croyance dénuée de scientificité. Arguments ici : http://www.charlatans.info/lecerveau.shtml et là http://fr.wikipedia.org/wiki/Mythe_de_l%27utilisation_incompl%C3%A8te_du_cerveau puis ici aussi : http://www.apteronote.com/revue/philo_sciences/article_35.shtml
  • Un autre détail, dont l’intérêt est qu’il remet l’étude en question. L’échantillon statistique est composé de seulement 25 personnes. L’échantillon est insuffisant pour être significatif, les résultats sont biaisés, la marge d’erreur causée par le biais peut être interprétée à tort comme un écart significatif qui « prouve » une « théorie ».

On remarquera cependant qu’en fin d’article, Futura a une rubrique de « science décalée » (c’est le cas de l’article analysé ici) qui est une chronique hebdomadaire dans un contexte humoristique, en faisant du sérieux avec du farfelu. Par conséquent, l’étude des performances du cerveau présentée par Futura est à prendre au second degré.

Si la science décalée montre des incohérences évidentes avec humour, il faut se rappeler que même les articles les plus sérieux peuvent contenir eux-mêmes des erreurs (involontairement le plus souvent, mais parfois par fraude), parce que l’erreur est humaine, et parce que l’infaillibilité n’existe pas, l’infaillibilité est un mythe. L’esprit critique doit être utilisé en toute circonstance dans les sciences, et aussi dans le journalisme qui emploie des données quantitatives diverses (statistiques et politique et/ou finances, par exemple). La science décalée peut être utilisée pour inciter à l’esprit critique de façon ludique (comme les blurgs(**) autrefois dans le magazine Science-et-Vie).

(**) BLURG = baliverne lamentable à l’usage réservé des gogos.

© 2013 John Philip C. Manson

Advertisements