L’illectronisme une cause nationale ?

 

Le seul vrai problème est l’illettrisme. L’illectronisme, encore un néologisme, que ne va t-on pas chercher là ?… La lecture et l’écriture sont des bases essentielles en société. Les nouvelles technologies, c’est secondaire. Ceux qui vivent sans ordinateur ni internet ont une vie normale, j’en connais qui n’ont jamais touché d’ordinateur depuis que l’informatique existe, sans problème. Par contre, ce qui n’est pas normal c’est de ne pas savoir écrire une lettre pour demander un renseignement ou un service administratif, que cela soit par email ou par courrier postal classique.

Pourquoi inciter préférentiellement aux nouvelles technologies, alors que les gens devraient simplement lire plus souvent des livres et écrire à la main ?
Ce n’est pas en utilisant l’informatique que l’on apprend à lire et écrire. L’informatique c’est fait pour le cas où l’on sait déjà lire et écrire. On apprend bien le code de la route avant de conduire une voiture…

Il faut traiter le problème à la racine. Ce n’est pas de la faute des illettrés s’ils ont des difficultés. Le problème vient des méthodes suggérées, et parfois on n’en comprend pas certaines… Niveau budget, vaincre l’illettrisme avec des livres, du papier et un stylo, c’est plus convaincant (et moins coûteux !) que d’investir dans du matériel informatique changé tous les 4 ou 5 ans. Puis une bibliothèque municipale ou scolaire contiendra des informations plus pertinentes que celles du web dans lequel il faut constamment et difficilement démêler le vrai du faux parce qu’apparemment c’est tous les jours le premier avril, n’est-ce pas ?

Avec l’ère de l’internet et de la téléphonie, depuis une dizaine d’années je suis un témoin impuissant du langage SMS qui écorche notre langue, il n’y a qu’à parcourir les forums et les réseaux sociaux pour s’en rendre compte. Ce n’était pas comme ça avant internet et les téléphones mobiles. Voila pourquoi je doute que les technologies jouent un rôle éducatif, parce qu’elles sont avant tout un moyen de divertissement dans lequel les loisirs prévalent au travail scolaire. Les gens vont sur internet surtout pour dialoguer, faire du shopping, pour se distraire, suivre les potins quotidiens sur les stars, ou croire des « théories du complot », mais pas principalement pour s’informer, et encore moins pour apprendre à bien écrire…

 

Voici un document accablant : http://www.francesoir.fr/actualite/societe/l-ecole-fabrique-des-illettres-133076.html

 

© 2013 John Philip C. Manson

Advertisements