Une nouvelle confirmation de la théorie de la relativité générale

J’étais en train de lire cet article sur la confirmation de la théorie de la relativité, à travers l’étude d’un système binaire formé d’un pulsar (ou étoile à neutrons) et d’une naine blanche.

L’article a été relayé par Yahoo : http://fr.news.yahoo.com/syst%C3%A8me-stellaire-extr%C3%AAme-donne-encore-raison-%C3%A0-einstein-071300261.html et des internautes y ont fait remarquer une petite erreur (le mot «cantique» à la place de «quantique»). Ce sont des choses qui arrivent, ça peu arriver à n’importe qui. Et au moment où j’étais en train de rédiger mon présent article, l’erreur a été rectifiée entre-temps par son auteur, c’est très bien.

Néanmoins je vais procéder à une vérification quantitative. Je cite : «La densité de ce pulsar, baptisé PSR J0348+0432, est telle que si l’on en prélevait un fragment de la taille d’un morceau de sucre, celui-ci pèserait plus d’un milliard de tonnes». Comme on connaît le diamètre et la masse approximative, j’en ai déduit que la masse de pulsar dans le volume d’un morceau de sucre est supérieure à 954 millions de tonnes. On peut dire que c’est équivalent, avec moins de 5% de marge d’erreur près.

Je cite aussi cette info : «À sa surface, la force de gravité est environ 300 milliards de fois plus intense qu’à la surface de la Terre.» Mon calcul montre que le pulsar a une gravité qui est plus de 272 milliards de fois celle de la surface terrestre. C’est bien dans le même ordre de grandeur, malgré 10,3% de marge d’erreur.

Bilan : l’article de Le Point est un bon article de vulgarisation scientifique, il est correct.

 

© 2013 John Philip C. Manson

Advertisements