Satellite Planck : des connaissances cosmologiques remises à jour

24/03/2013

Le satellite Planck (1000 fois plus précis que WMAP) apporte une remise à jour de nos connaissances en cosmologie.

  • L’âge de l’univers n’est plus de 13,7 milliards d’années, mais on sait maintenant depuis peu que son âge est de 13,82 milliards d’années.
  • Réajustement de proportion : la matière noire (si elle existe) est un peu plus abondante qu’on l’estimait, avec une contribution de 26,8 % à la densité du cosmos, tandis que l’énergie noire (si elle existe) est toujours dominante et ne représente plus maintenant que 68,3 % de cette densité.
  • Les observations du satellite Planck sont presque conformes à la théorie de l’inflation qui semble du coup renforcée, mais le cosmologiste George Efstathiou incite à la prudence. En effet, des anomalies empiriques qui restent à expliquer en sont pas en accord en partie avec le modèle de l’inflation.
  • L’examen et l’exploitation de toutes les données de Planck pourraient bien durer une décennie, et probablement plus.

26/03/2013

Du nouveau avec ce site : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actualite-planck-entrouvre-une-fenetre-sur-l-univers-primordial-31221.php

  • La densité moyenne de matière ordinaire est mesurée à 0,247 atome par mètre cube avec une précision de 3%.
  • Les résultats de Planck montrent que l’Univers suit une géométrie euclidienne à très grande échelle.
  • La valeur de la constante de Hubble donnée par Planck, est de 67 kilomètres par seconde et par mégaparsec, soit 10 pour cent de moins que la valeur déduite de l’étude des étoiles céphéides.
  • La taille de l’Univers observable : le rayon est désormais estimé à 45,8 milliards d’années lumière.

28/03/2013

Du nouveau ici aussi : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/planck-un-nouvel-eclairage-sur-la-gravitation-quantique-espere-aurelien-barrau_45390/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20130326-%5BACTU-planck_:_un_nouvel_eclairage_sur_la_gravitation_quantique_espere_aurelien_barrau%5D

  • Des modèles de cosmologie inflationnaire sont réfutés. Les membres de Planck ont cherché des signes de fluctuations non gaussiennes. Les nouvelles bornes qu’ils ont trouvées mettent particulièrement à mal le modèle cosmologique appelé ekpyrotique, proposé en 2001 par Paul Steinhardt, Burt Ovrut, Justin Khoury et Neil Turok, sans toutefois le réfuter complètement.

30/03/2013

Complément depuis : http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/03/21/01008-20130321ARTFIG00444-l-enfance-de-l-univers-vue-par-le-satellite-planck.php

  • Le modèle cosmologique «le plus simple est aussi le meilleur». Cela implique notamment un Univers «plat», c’est-à-dire euclidien aux échelles cosmologiques.
  • Seul mystère non résolu, les fluctuations à grandes échelles sont un peu moins importantes que prévu, ce qui pose un gros problème théorique.
  • L’expansion de l’univers est moins rapide que prévu.
Publicités