Quand va-t-on finir par interdire l’homéopathie en France ?

Quand va-t-on finir par interdire l’homéopathie en France ? Quand finira-t-on de traiter avec le moindre respect cette industrie du placebo ?

Cette question posée par un internaute est intéressante.

Depuis longtemps, je me demande pourquoi l’homéopathie, cette pseudo-science, bénéficie d’un traitement de faveur au sein de la médecine.Si l’effet placebo est fondé sur une réalité, il reste limité et ne soulage que 15 à 30% des patients.

Le seul avantage de l’homéopathie est que ses produits ne présentent aucun effet secondaire indésirable : normal, parce que ce ne sont pas des médicaments. Un vrai médicament a nécessairement toujours des effets, et la chimie ne sait pas créer des médicaments qui n’ont QUE des effets positifs recherchés, il existe toujours des effets indésirables variables selon la nature du médicament.

Mieux vaut prendre un bon truc qui peut occasionnellement avoir le risque d’être mauvais, plutôt que prendre un truc totalement inoffensif mais complètement inefficace et inutile. Le placebo ne peut pas remplacer vraiment un véritable traitement. En homéopathie, au-delà de 12CH (centésimale hahnemannienne), le produit «actif» n’a plus la moindre molécule présente dans la pilule ou le flacon.

Ce n’est pas avec une pseudo-science que l’on vaincra ces saloperies que sont le cancer et le sida…

http://www.pseudo-medecines.org/pages/homeopathie-3605370.html

L’homéopathie est une croyance et une fumisterie.
D’après les expériences, il n’existe aucun effet autre que celui du seul placebo. Pour la chimie moderne, l’homéopathie est un non-sens.

L’homéopathie c’est inefficace, certes, mais pas dangereux en soi. L’interdit n’est pas urgent s’il n’y a pas de danger. On peut cependant argumenter que les gens qui utilisent l’homéopathie se mettent en danger, par exemple à croire seulement en l’homéopathie en cas de dépression ou de cancer, mais on ne peut pas protéger les gens malgré eux.

En revanche, ce qui est absolument inacceptable c’est le remboursement par la sécurité sociale des consultations homéopathiques (60 à 70%) et des préparations associées (30%). Scandaleux !

Une grippe non traitée guérit en une semaine.
Une grippe soignée par homéopathie guérit en 7 jours.
© 2013 John Philip C. Manson
Publicités