Une phrase-choc dans une biographie sur Wikipedia

J’étais en train de lire avec intérêt la biographie de monsieur Jean-Marc Jancovici dans l’«encyclopédie» Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jean-Marc_Jancovici&oldid=87782814

Je tombe soudain sur une phrase qui m’a profondément choqué et meurtri :

Je cite : «La disponibilité de l’énergie fossile a rendu les habitants des pays développés extraordinairement riches d’un point de vue historique, un « smicard » français du XXIe siècle étant à certains égards plus « riche » qu’un prince du moyen age. Jean Marc Jancovici utilise souvent l’analogie des « esclaves énergétiques », conversion de la quantité d’énergie que nous consommons en équivalent travail humain.»

Il ne s’agit pas de ma part d’une critique envers M. Jancovici. Le problème concerne le contenu du paragraphe concerné, rédigé par un inconnu qui a écrit le mot «Moyen-Âge» comme un malpropre.

Pourquoi s’indigner contre cette phrase sur le smicard ?

Au Moyen-Âge, un prince possédait des terres immenses, il avait le droit de chasser sur ses terres. Un prince a reçu une éducation. Un prince vit dans un château, et son patrimoine dont il a hérité doit certainement se chiffrer en pièces d’or gagnées au cours de bataille ou en levant l’impôt auprès du peuple.

Un exemple de prince : en 1344, le prince Frédéric IX de Hohenzollern légua une partie de son territoire à son jeune frère, le chanoine de Strasbourg.

Autre exemple de prince : Edouard Plantagenêt, plus connu sous le nom Prince noir ou parfois d’Edouard le noir (15 juin 1330, Woodstock – 8 juin 1376, Westminster), prince de Galles, comte de Chester, duc de Cornouailles et prince d’Aquitaine, était le fils aîné d’Édouard III d’Angleterre et de Philippa de Hainaut. Édouard de Woodstock se maria en 1362 avec sa cousine Jeanne de Kent. Ils entretinrent à Bordeaux une cour où régnaient luxe et extravagance ; fêtes et tournois étaient fréquents. Les taxes qu’il imposa sur le territoire de sa principauté pour les financer étant considérables, une partie de la noblesse et de la bourgeoisie commencèrent à montrer des signes de mécontentement. Lire ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_de_Woodstock

De nos jours, un smicard peut paraître riche avec sa voiture… quand il peut en avoir une. Vivre avec le smic n’est pas si facile. Manque de pouvoir d’achat, le prix des produits alimentaires et d’entretien est en continuelle augmentation, plus rapidement que l’augmentation du salaire. On peut être un smicard et cependant vivre dans un minuscule logement de 6 mètres carrés avec sa famille parce qu’on n’a pas d’autre choix… Être smicard c’est vivre mieux qu’un prince ? Je ne crois pas… Il existe bien des smicards qui travaillent, mais qui n’ont même pas de toit et qui dorment dans leur voiture par tous les temps.

À lire :

http://lci.tf1.fr/france/societe/dix-millions-de-francais-frappes-par-la-crise-du-logement-7806265.html?xtmc=logement&xtcr=1

http://lci.tf1.fr/france/justice/un-bailleur-qui-louait-un-studio-de-5-78-m2-a-paris-condamne-7794295.html?xtmc=logement&xtcr=8

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/les-credits-immobiliers-en-chute-de-26-4-en-2012-7790828.html?xtmc=logement&xtcr=11

Que celui qui a écrit la phrase inepte dans la page de Wikipedia, où il compare un smicard à un prince, revienne sur son point de vue. Parce que là, c’est vraiment se foutre du monde !

«Richesse», ce mot peut être décliné de multiples manières, ce qui le rend plus relatif. Richesse pécuniaire, richesse énergétique, richesse intellectuelle… Heureux les pauvres d’esprit, ils auront le paradis…

Même en arguant d’un point de vue énergétique, qu’est-ce que consomme un smicard par rapport à un prince ? Un smicard émet du CO2 avec sa voiture (seulement s’il peut en posséder une…). Mais un prince, ça fait construire des châteaux, des armures et des épées, ça va à la guerre, ça envoie des milliers de soldats périr au combat, un prince fait des fêtes somptueuses à la cour, une profusion de choses plus inutiles qu’utiles qu’un smicard ne vivra jamais… sauf s’il gagne au Loto ou à Euromillions !

© 2013 John Philip C. Manson

Publicités