Mysticisme quantique

Je constate présentement au moment où j’écris ce nouvel article que la page «Mysticisme quantique» n’existe pas en version française sur Wikipedia, alors qu’elle existe déjà dans 8 langues. (INFO : Un mois et 4 jours plus tard, soit le 16/05/2012, j’ai finalement créé l’article sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mysticisme_quantique)

Je fais la traduction de la page du Wikipedia anglais ci-dessous :

Mysticisme quantique

Mysticisme quantique est un terme qui a été utilisé pour se référer à un ensemble de croyances métaphysiques et de pratiques connexes qui cherchent à avoir un rapport avec la conscience, l’intelligence ou des visions d’un monde mystique d’après les idées de la mécanique quantique et ses interprétations. Un exemple est l’idée que la conscience provoque l’effondrement [terme relatif à la séparation corps/esprit, voir l’article « Quantum mind-body problem » sur le Wikipedia anglais] (par exemple l’acte d’observation affecterait directement la réalité). Beaucoup d’idées associées au « mysticisme quantique » ont été critiqués comme étant des erreurs d’interprétation de la mécanique quantique ou en tant que pseudo-science.

Le terme a émergé à l’origine par les fondateurs de la théorie quantique dans le début du XXe siècle comme ils ont débattu des interprétations et les implications de leurs théories naissantes, qui allait plus tard se transformer en mécanique quantique. Les qualités essentielles de la théorie quantique au début, et les questions ontologiques qui en sont issues, en ont fait une distinction entre la difficulté de la discussion philosophique et scientifique pour faire de la théorie quantique développée en une forte théorie scientifique . [référence nécessaire ]

L’historien de Harvard Juan Miguel Marin soutient que Albert Einstein, bien que «croyant» au Dieu de Spinoza (dans le sens de panthéisme) est resté opposé à quelques-unes des nouvelles formulations «mystiques» d’autres physiciens comme Wolfgang Pauli . Le débat polarisé après la Seconde Guerre mondiale, à travers des publications comme celles de Schrödinger, ou du papier d’Eugène Wigner en 1961, a continué à apparaître, les interprétations spirituelles de la nouvelle physique sont devenues rares et ont été désapprouvées par la communauté scientifique.

Histoire

Un livre de Deepak Chopra, en 1988, intitulé «Quantum Healing» a expliqué une théorie de la guérison psychosomatique en utilisant des concepts quantiques et en 1993 son best seller du New York Times : Ageless Body, Timeless Mind fut vendu à plus de deux millions d’exemplaires à travers le monde, et celui-ci discute des revendications particulières de guérison, le renversement du processus de vieillissement, et de l’immortalité, de l’adoption d’une «vision quantique du monde» et les pratiques spécifiques de prescription. En 1998, Deepak Chopra a reçu le prix Ig Nobel, une parodie du Prix Nobel, dans la catégorie des sciences physiques, pour «son interprétation unique de la physique quantique, tel qu’elle s’applique à la vie, la liberté et la poursuite du bonheur économique».

Le film (docu-fiction présenté trompeusement comme un docu scientifique) de 2004 «What the Bleep Do We Know !?» («Qu’est-ce que la réalité !?») est traité avec un éventail d’idées issues du New Age par rapport à la physique. Il a été produit par Ramtha l’école de l’Illumination , fondé par JZ Knight, qui a affirmé que ses enseignements étaient basés sur un discours avec une entité désincarnée âgée de 35000 ans et nommée Ramtha. Elle a fait un usage controversé de certains aspects de la mécanique quantique, y compris le principe d’incertitude d’Heisenberg et «l’effet de l’observateur», ainsi que la biologie et la médecine. De nombreux critiques ont rejeté le film comme étant une pseudo-science.

Le mysticisme quantique par rapport à la science

En physique, la mécanique quantique décrit un monde subatomique paradoxal, mais une théorie scientifique ne prétend pas décrire (ni ne se base sur) un monde mystique ou spirituel propre aux croyances, sous peine de contredire les critères épistémologiques (comme la falsification) qui définissent la scientificité et de faire ainsi à tort un amalgame entre la science et la non-science.

Dans les premières années de la physique quantique, il y avait un débat philosophique houleux sur le rôle de la conscience. De nombreux aspects de la physique quantique semblent, du moins certaines formes d’analyse, dépendre dans une certaine mesure quand un observateur conscient et témoin d’un événement. Le type classique de ce problème est l’expérience de pensée sur le chat de Schrödinger, une métaphore qui souligne la curieuse nature quantique des choses et demande à quel point la Nature est probabiliste et indéterminée avec la physique quantique, notamment quand l’état probabiliste s’effondre (décohérence) dans un état unique et cohérent. (Cette controverse est bien analysée dans le livre Quantum Enigma: Physics Encounters Consciousness par Bruce Rosenblum et Fred Kuttner.)

Ainsi une controverse philosophique a existé sur la conscience par rapport à la physique quantique. Il convient cependant de ne pas confondre la philosophie (en particulier la philosophie des sciences) avec le mysticisme.

Démystifier les mystiques quantiques

Une des façons de suivre les derniers sujets chauds sur ce qui est quantique se fait via une alimentation via Google Alerts soigneusement élaborée, ce qui permet de repérer les articles bons à jeter par rapport à ceux qui obtiennent l’attention dans la presse scientifique grand public. Il faut être soigneux toutefois, car une recherche de base sur le mot « quantum » est dominée par un film de James Bond, un jeu vidéo, une série télévisée des années 1990 («Code quantum») et, le pire de tout, tout un tas de mysticisme quantique influencé par des sottises comme «What the Bleep Do We Know» , «The Secret» , «Deepak Chopra» , etc… Malheureusement, ce genre de choses semble être plus populaires que jamais et sont mêmes soutenues par des célébrités (comme l’actrice Carmen Elektra) qui aiment ça.

Malheureusement, aussi soigneusement élaborée que sera votre recherche, beaucoup de bêtises quantiques raconteront tout toujours de travers, alors j’ai l’habitude simplement ignorer des liens avec des titres suspects ou de critiquer vigoureusement ceux-ci si j’ai un peu de temps à tuer… Récemment cependant, le web tourne autour d’un grand nombre de liens avec des titres comme «Physique Quantique et Dieu», si bien que j’ai été finalement tenté de cliquer dessus pour voir ce que tout ce tapage pouvait raconter, afin d’en faire une éventuelle critique. Il s’avère que ces articles se réfèrent tous à un nouveau livre, dont le titre à partir de l’anglais est : «Dieux quantiques : création, chaos et la recherche de la conscience cosmique» par Victor J. Stenger qui est peut-être mieux connu pour son livre sur l’athéisme : «L’hypothèse a échoué. Comment la science montre que Dieu n’existe pas». Entre autres, ce nouveau livre vise à discréditer les revendications des mystiques quantiques.

Pendant longtemps, j’ai pensé qu’un livre qui énonce clairement une opposition contre les mystiques quantiques est une bonne idée. Je ne pense pas que beaucoup de gens qui croient réellement en ce genre de choses vont lire le livre, bien que certains puissent indiquer le fait que le titre ne suggère pas que les idées vont être démystifiées. Plus important encore, cependant, ce sont des munitions pour les personnes scientifiquement alphabétisés, qui ne sont pas familiers ni versés dans la théorie quantique, le livre est à utiliser quand ils se heurtent à un non-sens quantique.

Je n’ai pas encore lu le livre. Mais j’ai préféré en parler afin que les artisans du mouvement sceptique contemporain soient préparés face à ce nouvel obscurantisme parmi d’autres qu’est le mysticisme quantique qui est une des nouvelles doctrines de la secte New Age. Le livre est disponible en langue anglaise dans le site web marchand Amazon. Ma principale préoccupation est de savoir si Stenger réussit à séparer clairement l’argument contre le mysticisme quantique de ses préoccupations plus générales quant à savoir si oui ou non la science est compatible avec les croyances mystiques du New Age. Stenger est également l’auteur d’un article en 1997 sur le Skeptical Inquirer (pas retrouvé actuellement sur ce site), pour les personnes qui ont besoin d’un outil de démystification quantique. 

Exemples de sites sur le mysticisme quantique

  • http://www.futurquantique.org/ dans lequel le mot «quantique» est associé à l’ésotérisme, les catastrophes (naturelles ou prophétiques), la réalité, les dimensions, la psychologie, les théories du complot (conspirationnisme, notamment le 11/09/2001), l’économie, l’écologie, l’Histoire réécrite et revisitée… Bref, tout ce qui ne concerne pas la mécanique quantique en tant que théorie scientifique de la physique.

Citations

  • « La physique moderne n’offre aucun support positif (encore moins une preuve) pour une vue mystique du monde. » Ken Wilber, in «Quantum Questions»

Certains auteurs, comme Ken Wilber, réinterprètent certaines théories scientifiques pour en livrer une vision spiritualiste. La citation de Wilber ci-dessus est pertinente, la science ne se base aucunement sur une description mystique du monde. Le travail de Wilber, auteur spiritualiste qui développe un concept de «théorie intégrale de la conscience» ne laisse cependant pas indifférent. Il a reçu un certain nombre de critiques très techniques sur quelques aspects de ses interprétations sur les théories spirituelles qu’il mentionne dans ses ouvrages. Le philosophe Arvan Harvat et Georg Feuerstein ainsi que Jeff Meyerhoff sont de ceux-là.

Liens externes

  • Voici aussi une analyse intéressante de Jacques Lavau : http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/Quantique_pour_les_nuls.html , et une citation de M. Lavau vaut d’être citée pour sa pertinence : «La science se distingue de tous les autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences.».
  • Voici également un rappel que la vulgarisation scientifique est un art très difficile et souvent mal maîtrisé par les internautes, et M. Poirier nous le fait rappeler avec justesse avec cette liste intéressante : http://critique.spoirier.lautre.net/autres.htm
  • Ce qu’est concrètement la mécanique quantique, notamment en chimique quantique : http://www.sciences.ch/htmlfr/chimie/chimiequantique01.php  c’est-à-dire beaucoup de calculs de probabilités, de quantification de phénomènes subatomiques, c’est donc une spécialité scientifique dont les bases sont la raison, l’objectivité, la logique, les observations et les expériences. C’est tout. La mécanique quantique est une théorie scientifique très difficile à maîtriser et à comprendre, et les gourous du mysticisme quantique pour leur grande majorité sont incompétents en ce qui concerne les sciences. Le monde quantique n’a donc rien à voir avec la psychologie, ni le mysticisme, ni aucune autre facette ayant un rapport avec des facteurs subjectifs humains qui sont un ensemble de sentiments d’inquiétudes et d’incertitudes sur l’avenir de l’Homme, sa place dans l’univers ou son «évolution» spirituelle. La théorie quantique n’a rien à voir non plus avec la religion, ni les prières, ni aucune forme de culte ou de rites, ni même la poésie. Là où l’on ne retrouve aucun calcul de probabilités, ni aucune analyse de données quantitatives à partir d’expériences rigoureuses, il n’y a guère de science. Il n’y a de sens qu’en distinguant les domaines entre eux, le syncrétisme et l’amalgame composent un ensemble douteux destiné à tromper autrui. Faire passer la physique quantique pour ce qu’elle n’est pas, ça s’appelle désinformation et imposture.

Voici mes propres liens francophones :

  • Je mets la présente page sous la même licence que Wikipedia avec cette condition : je suis le traducteur de l’article d’origine (donc pour l’utilisation du texte français dans les blogs et les forums, veuillez juste citer l’URL de mon article, en outre vous pouvez copier/coller le texte mais sans le modifier, mais vous conservez le droit de créer ou modifier occasionnellement l’article francophone de Wikipedia «Mysticisme quantique» même à partir de mon texte traduit). Cependant, toutes les modifications ou corrections que j’ai personnellement apportées sont surlignées en rouge. Les textes surlignés en vert sont une confirmation personnelle de ce que je pense objectivement sur le sujet. Les textes éventuellement barrés (rayés) sont sujets à caution.    Article désormais publié :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mysticisme_quantique
  • L’URL de ce présent article a été publiée sur Twitter sous le titre suivant : «Le mysticisme quantique, une imposture méconnue en France».

 

 

 

© 2012-2013 John Philip C. Manson

Publicités

2 réflexions sur “Mysticisme quantique

Les commentaires sont fermés.