Qu’est-ce qu’un débat ?

Qu’est-ce qu’un débat ?

Un débat est un dialogue où plusieurs personnes présentent des arguments contradictoires afin de faire avancer une idée sur un thème quelconque.

Mais quel est le degré de validité d’un débat ? Il existe différents types de débats.

  • Le débat politique : les protagonistes présentent leurs idées, leur «vérité», à travers une stratégie médiatique et un certain calcul politique ; peu importe que ce qui y est raconté soit vrai, seul leur ascension politique compte.
  • Le débat philosophique : les protagonistes parlent de thèmes philosophiques en raisonnant entre eux, mais sans donner de réponses définitives, la conclusion restant un problème ouvert. Lorsque le relativisme est plus poussé, cela s’appelle du postmodernisme, selon lequel toutes les idées se valent (et non les faits seuls).
  • Le débat scientifique : les protagonistes se basent tous sur l’objectivité, ils présentent leurs hypothèses et les ont confrontées aux faits seuls, les arguments reposent toujours sur des faits vérifiables, et les hypothèses sont réfutables. En science, les théories et les hypothèses sont une problématique qui reste ouverte, le critère de réfutabilité est la base de la scientificité, le débat scientifique est toujours ouvert, mais à condition de se baser sur la méthode scientifique sinon ce ne serait plus un débat scientifique.

Dans ce blog-là : http://seilenos.canalblog.com/archives/2010/05/04/17785440.html le blogueur a raison de parler de la nécessité d’un dialogue contradictoire entre protagonistes, mais cependant c’est basé sur un relativisme épistémologique qui s’éloigne du scepticisme scientifique. Le scepticisme scientifique ne se base pas sur le dogmatisme du scientisme ni sur le déni des faits, mais sur le seul critère de réfutabilité sur la base des faits. L’égalité des idées est basée sur la démocratie, mais ce qui tranche dans un débat scientifique ce sont les faits objectifs mais pas les opinions ni les croyances personnelles. L’intrusion de ce qui n’est pas scientifique dans un débat scientifique ne fait pas avancer le débat scientifique, car ce qui arbitre un vrai débat scientifique ce n’est pas les opinions humaines mais les données objectives de la science, issues des observations et des expériences, dans lesquelles tout subjectivisme est exclu.

Les connaissances scientifiques sont basées sur des faits seuls, pas sur des croyances. Il y a démarcation entre le sensoriel et un ensemble mobilisant l’émotionnel et l’imaginaire.

Dans le lien cité ci-dessus, il y en a un qui a cité soi-disant Einstein dont la phrase commence par : «Un être humain est une partie d’un tout que nous appelons: Univers… Une partie limitée dans le Temps et dans l’Espace.».

Des citations apocryphes d’Einstein pullulent dans le web afin que certains propagandistes utilisent Einstein comme argument d’autorité pour tenter de légitimer leurs propres doctrines, que ce soit à propos de la religion ou à propos des pseudo-sciences comme l’astrologie. Une fois j’avais aperçu une fausse citation d’Einstein selon laquelle le physicien soutenait l’astrologie alors qu’Einstein n’a jamais publiquement affirmé cela. Inventer une fausse citation d’un scientifique célèbre, c’est de la malhonnêteté intellectuelle, c’est ignoble, une honte.

Les citations d’Einstein sont apocryphes lorsque celles-ci n’apparaissent dans aucun de ses livres. Veuillez vérifier…

Dans le web, il est connu qu’Einstein est l’une des personnalités desquels circulent le plus de fausses citations. 

Lorsqu’une citation est authentique, on peut en indiquer la source.

Par exemple, la citation authentique d’Einstein suivante provient de la lettre d’Einstein au philosophe Eric Gutkind :

  • «Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible une collection de légendes certes honorables, mais primitives et qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle peut (pour moi) changer cela.»

Néanmoins, des apocryphes ont aussi une source, mais cette source n’est pas Einstein lui-même.

Voici une fausse citation d’Einstein :

  • « L’astrologie est une science en soi, illuminatrice. J’ai beaucoup appris grâce à elle et je lui dois beaucoup. Les connaissances géophysiques mettent en relief le pouvoir des étoiles et des planètes sur le destin terrestre. À son tour, en un certain sens, l’astrologie le renforce. C’est pourquoi c’est une espèce d’élixir de vie pour l’humanité. »

Ce faux a pour origine le Huters astrologischer Kalender de 1960, publié en 1959. La phrase a donc été forgée environ cinq ans après la mort d’Einstein. Lire ce document intéressant : http://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/qs57p31.pdf

L’opinion négative d’Einstein sur l’astrologie est exprimée dans une introduction écrite en 1951 pour l’ouvrage de Carola Baumgardt(Johannes Kepler : Life and Letters (édition 1952, Londres, Victor Gollancz LTD)).

Einstein rappelle que Kepler avait su accepter l’idée que l’expérience seule pouvait décider de la validité d’une théorie mathématique, aussi belle soit-elle. Il cite alors l’astrologie comme illustration, dans la pensée keplerienne, d’un reste de manière de penser animiste et théologiquement orientée omniprésente dans les recherches « scientifiques » de l’époque.

Le commentateur nommé “Besa” a raison d’évoquer une vidéo de propagande sectaire New Age, parce que c’est le cas, et il ne s’agit en aucun cas d’une vidéo de vulgarisation scientifique. Même dans un débat philosophique, ce n’est guère valable non plus, car c’est une vidéo qui a fait polémique, elle est construite sur une lamentable mystification délibérée. D’après Fred Kuttner et Bruce Rosenblum, la vidéo fait la promotion des pseudo-sciences.

John Gorenfeld rapporte que les trois co-réalisateurs du film sont des membres actifs de l’École de Sagesse de Ramtha (Ramtha’s School of Enlightenment), un culte fondé autour des révélations que Judy Zebra Knight prétend recevoir d’une entité lémurienne nommée Ramtha.

Le Guardian Unlimited a également publié les réactions de certains membres de la communauté scientifique britannique dont Richard Dawkins, Clive Greated, Simon Singh et Joao Migueijo. D’ailleurs, d’après ce dernier, membre du Imperial College, le film déforme délibérément la science.

Le physicien David Albert qui apparait dans le « documentaire » s’est dit « outrageusement choqué » du produit final du film. Dans une entrevue accordée au magazine Popular Science, M. Albert raconte qu’il a passé plus de quatre heures avec les réalisateurs du film leur expliquant que la mécanique quantique n’avait rien à voir avec la spiritualité et le domaine de la conscience. Après avoir soigneusement déformé les propos du physicien lors du montage, les réalisateurs auraient présenté M. Albert comme étant en parfait accord avec le discours tenu par le « Guerrier Lémurien ». « J’ai été extrêmement crédule mais j’ai eu ma leçon », a-t-il déclaré au magazine.

Moi-même, j’ai évoqué le détournement abusif de la physique quantique vers des usages spirituels et psychologiques douteux alors que ça n’a absolument rien à voir. Les histoires d’univers parallèles font partie de la métaphysique, ce ne sont même pas des hypothèses scientifiques. La mécanique quantique décrit les particules à l’échelle atomique et subatomique, c’est une branche proche de la physique nucléaire et ça n’a rien à voir avec les sciences humaines ni les religions ou les sectes ! La physique quantique est une description de la matière et de la lumière où celle-ci est décrite sous forme de paquets indivisibles et irréductibles physiquement : les quanta (au singulier : quantum), désignant une quantité minimale de matière et d’énergie.  Énergie dans le sens d’une quantité physique, comme le kilowatt-heure, le joule, la calorie ou l’électron-volt, mais pas «énergie» dans le sens d’esprit humain ni de conscience, ni d’aucune considération spirituelle ou psychique.

  • À lire : https://jpcmanson.wordpress.com/2011/12/03/la-physique-quantique-usurpee/

Pour reparler d’Einstein, je me suis demandé (au moment où j’écris ici) s’il était possible de vérifier si une citation quelconque d’Einstein est bien authentique ou si elle est probablement un apocryphe. Oui, il est possible, avec un moyen rapide et fiable, de le faire. J’ai ma petite idée et prochainement (si j’ai le temps) je pourrai dresser la liste des citations d’Einstein en dénonçant les apocryphes, afin de rétablir les faits. En attendant, j’ai découvert un moyen intéressant : je n’ai pas retrouvé la citation (que j’ai retraduite en anglais) «Un être humain est une partie d’un tout que nous appelons: Univers… Une partie limitée dans le Temps et dans l’Espace.» dans la base de données des archives d’Einstein en ligne (en anglais) : http://alberteinstein.info

Comme Einstein écrivait surtout en allemand et en anglais, les citations que nous connaissons d’Einstein sont nécessairement du français retraduit depuis l’anglais ou l’allemand.

Avec la citation «Un être humain est une partie d’un tout que nous appelons: Univers… Une partie limitée dans le Temps et dans l’Espace.» ça doit donner ça en anglais : « A human being is a part of a whole that we call : Universe… A part limited in time and space », et ça en allemand : « Ein Mensch ist ein Teil eines Ganzen, das nennen wir: Univers … Ein Teil in zeitlich und räumlich begrenzt. » 

On lance ensuite une recherche sur Google afin de voir s’il existe bien la citation d’Einstein dans la langue d’origine.

  • Ensuite, avec une meilleure retraduction en allemand, avec le texte “Ein Mensch ist ein räumlich und zeitlich beschränkter Teil des Ganzen”, je tombe sur une seule source, une sorte de Wikipedia allemand centré sur la spiritualité : http://de.spiritualwiki.org/Wiki/AlbertEinstein

Ma conclusion : la citation d’Einstein sur l’Univers et le Tout est un faux.

Vous voulez un autre exemple de fausse citation ? Hé bien je vais vous le dire.

Vu dans un site de citations :

  • «Nul ne peut réussir sans avoir de la chance. Vous pouvez posséder le cerveau d’Einstein, la finesse de Kissinger et la sagesse de Socrate, mais sans Dame Fortune dans votre camp vous avez intérêt à rester dans votre chambre et à ouvrir le gaz.»  (Arthur Schopenhauer)

Cette citation attribuée à Schopenhauer n’est pas authentique, c’est un faux. Pourquoi donc ?

Einstein cité par Schopenhauer ? Einstein est né en 1879 et Schopenhauer est mort en 1860. Ce dernier n’a pas pu connaître Einstein puisque le physicien n’était pas encore né quand le philosophe est mort… Pareil pour Kissinger, né en 1923 et toujours vivant à l’heure où j’écris (décembre 2011)…  Alors que le philosophe Schopenhauer est mort au milieu du XIXe siècle.

Après ces remarques, s’il y en a encore qui pensent toujours que le scepticisme scientifique ne sert à rien, je les plains…

© 2011 John Philip C. Manson

Publicités